Départ de Benkirane : l'USFP dans l'expectative

Au sein de l'USFP, la nouvelle de la mise à l'écart d'Abdelilah Benkirane ne garantit pas une sortie de crise. Une réunion informelle entre les cadres du parti se tient le 16 mars afin d'en tirer les conséquences.

Par

Driss Lachgar, premier secrétaire de l'USFP. Crédit : Rachid Tniouni

Au long des cinq mois de tractations qu’il a menées, Abdelilah Benkirane a constamment rejeté la participation de l’USFP à son gouvernement. Ce veto a constitué la principale source du blocage. Un membre du bureau politique du parti de la rose,  joint par Telquel.ma, estime à ce propos que la décision royale d’écarter Abdelilah Benkirane « n’est pas une surprise. Les choses étaient claires, on ne pouvait pas rester sur un blocage interminable« . Il fustige « la guerre d’usure » menée par Abdelilah Benkirane durant les négociations, expliquant « qu’une responsabilité a été confiée par le roi, qui en attend des résultats« .

Une première réunion entre plusieurs cadres du parti est prévue à la mi-journée pour faire le point sur la situation, avant la réunion du bureau politique du parti prévue le 17 mars. Rien ne garantit cependant que la personnalité qui succédera à Abdelilah Benkirane soit plus conciliante à l’égard de l’USFP, selon notre source. Il en veut pour preuve que « la position des instances du parti, notamment le Conseil national, était parfois plus dure que celle de Benkirane lui-même ou du secrétariat général« .

« Le roi ne leur a rien demandé par rapport à l’USFP, il va juste nommer quelqu’un d’autre. On ne sait absolument pas ce qu’ils vont faire« , explique notre interlocuteur, craignant que les positions au sein des instances et de la base du parti ne bougent pas. Notre source qualifie par ailleurs la solution royale de « médiane et légitime« . D’après elle, l’intervention royale évite d’enfermer la Constitution dans « lectures réductrices » et instaure une pratique constitutionnelle.

article suivant

Pour Hassan Nasrallah, "Israël a fourni au Maroc les noms de dirigeants du Hezbollah"

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.