Le PJD exclut toute négociation avec l'USFP et l'UC

Lors d'une réunion du secrétariat général du PJD, Abdelilah Benkirane a insisté sur la formation d'un gouvernement composé des partis de la majorité sortante.

Par

Crédit: R. Tniouni

Après presque cinq mois de blocage gouvernemental, le secrétariat général du PJD s’est réuni ce 9 mars. Lors de cette rencontre, le chef du parti, Abdelilah Benkirane, a appelé les membres du secrétariat général à ne pas communiquer sur le blocage gouvernemental selon un membre de cette instance. Le leader du parti de la lampe a également insisté sur le fait qu’il était la seule personne habilitée à communiquer sur la formation du gouvernement.

Lors de cette rencontre, Benkirane a appelé à la « formation d’un gouvernement composé de la majorité sortante », tout en appelant à « l’exclusion de toute tractation avec l’UC et l’USFP » selon notre source.

Ces déclarations font suite aux récentes sorties des leaders de l’UC et de l’USFP. Le 8 mars, Driss Lachgar, le premier secrétaire du parti de la rose s’est fendu d’une sortie tonitruante au siège de son parti. Sortie durant laquelle il a imputé l’entière responsabilité de l’échec de la formation du gouvernement à Abdelilah Benkirane. « Il est temps de dire à Benkirane ça suffit« , a-t-il déclaré.

De son côté le secrétaire général de l’UC, Mohamed Sajid, avait notamment dénoncé « la manière avec laquelle le chef de l’Exécutif aborde cette charge constitutionnelle ».

Lors d’une intervention, le 4 mars à Ifrane, le président du RNI, Aziz Akhannouch, s’était exprimé en faveur de l’inclusion de l’USFP et de l’UC au gouvernement.