Gouvernement : "Il n'y a plus de négociations"

Crédit : Tniouni

Sommes-nous arrivés au point de non-retour ?

Selon une source proche du chef du gouvernement, les négociations pour la formation d’une majorité sont au point mort et rien n’augure leur reprise. « Il n’y a plus de négociations et l’on voit difficilement comment elles pourraient reprendre« , confie notre interlocuteur. « Il y a déjà quelqu’un qui parle comme un chef du gouvernement« , regrette la même source qui fait allusion aux sorties d’Aziz Akhannouch, le président du RNI.

Plus de cinq mois après les législatives, le chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, peine toujours à former l’exécutif. En cause, les divergences profondes entre lui et Akhannouch. Le patron du parti de la colombe tient à ce que l’USFP rejoigne la future coalition, condition que refuse Benkirane qui est prêt à accepter des personnalités de ce parti, mais sans l’étiquette du parti de la rose.

Contactée par Telquel.ma, une source proche d’Aziz Akhannouch s’est refusée à tout commentaire.

Lire aussi : Benkirane propose des ministres USFP… sans l’étiquette du parti

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.