Saad Lamjarred entendu par la police pour une seconde plainte pour viol

Saad Lamjarred a été entendu par la police française le 14 février suite à une plainte pour viol déposée contre lui en novembre 2016. L’intéressé nie toute implication.

Par

Saad Lamjarred avait été mis en examen à Paris pour viol aggravé et violences volontaires aggravées, en octobre 2016. Crédit: Yassine Toumi / TelQuel

Alors qu’il est incarcéré à Paris depuis le mois d’octobre 2016 suite à une plainte pour viol aggravé avec violences, Saad Lamjarred fait face à une nouvelle plainte pour « viol« . Selon le site du quotidien français Le Parisien. La star de la chanson marocaine a été entendue par la police judiciaire le 14 février dernier.

Une plainte pour viol a été déposée en novembre par une Franco-Marocaine de 28 ans pour des faits présumés remontant à 2015. Toujours selon Le Parisien, la jeune femme aurait retiré sa plainte en décembre, après avoir subi « de lourdes pressions » de proches.

Les faits se seraient déroulés en avril 2015 à Casablanca, après une soirée où se trouvaient la plaignante et Saad Lamjarred. Celui-ci lui aurait proposé de la raccompagner, avant de prétexter un détour par son appartement, où l’a accompagnée la jeune femme. La plaignante l’aurait repoussé, mais la star aurait « abusé d’elle », rapporte le média français. Lors de cette nouvelle audition face à la police, le chanteur a nié son implication et explique n’avoir « jamais rencontré » cette femme, d’après la même source. Contacté par Telquel.ma, Eric Dupont-Morretti, l’avocat du chanteur, n’a pu être joint pour le moment.

En octobre 2016, Saad Lamjarred a été incarcéré à Paris suite à une plainte déposée par une jeune femme pour des faits similaires, qui se seraient déroulés à l’hôtel Mariott, dans la capitale française. Une autre plainte pour viol avait été déposée contre le chanteur aux États-Unis en 2010, avant d’être classée en décembre 2016 par la justice américaine.

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)