Le fils de Basri a porté plainte contre son ex-associé Mounir Belmaachi

Après de longues années loin des projecteurs, le fils de Driss Basri fait son retour avec une plainte déposée contre un de ses ex-associés, Mounir Belmaachi. Les détails.

Par

Hicham Basri fait-il son come-back ? Après avoir longtemps disparu des radars, à cause de ses démêlés avec la justice, le fils de l’ancien puissant ministre de l’Intérieur Driss Basri semble s’intéresser de nouveau à son business au Maroc. Première action : une plainte contre son ex-associé, l’homme d’affaires Mounir Belmaachi, frère de l’ancien directeur du Crédit agricole et d’Alliances Immobilier, Karim Belmaachi.

Le litige concerne, entre autres, les sociétés Ave Phone et Maroc Souvenirs Trading. Au moment de son départ contraint du royaume, le fils ainé de l’ancien puissant bras droit de Hassan II en avait laissé la gestion à son associé. Créée en 1993, à Casablanca, Ave Phone, où Hicham Basri était actionnaire majoritaire, est une société spécialisée dans les télécommunications, tandis que Maroc Souvenirs Trading, fondée deux ans plus tard, opérait dans le domaine de la publicité. « Étant donné que son nom ne pouvait figurer dans le tour de table, à cause de ses problèmes avec la justice, il a confié ses parts à Mounir Belmaachi en continuant de percevoir les bénéfices », nous confie une source proche de Hicham Basri. Sauf que les choses ne se sont pas déroulées comme prévu, ce qui a poussé le fils de l’ex-ministre de l’Intérieur à saisir la justice.

L’affaire est désormais réglée, à en croire Mounir Belmaachi. Contacté par TelQuel, l’homme d’affaires affirme : « nous avions en effet un petit différend que nous avons réglé définitivement, il y a plus d’un mois. La plainte a été retirée ». Il précise que « cela concernait entre autres Ave Phone et Maroc Souvenirs, en plus de certaines choses personnelles. Cela a été réglé, chacune des deux parties a retiré sa plainte ». Leur relation prend ainsi fin. « Aujourd’hui, nous n’avons plus de relation, ni d’affaires, ni de quelque nature que ce soit », conclut notre interlocuteur.

article suivant

Face au Portugal, un Maroc dominateur mais éliminé de la Coupe du monde

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.