Les Iles Fidji sollicitent l'assistance du Maroc pour l’organisation de la COP 23

Les Iles Fidji, hôtes de la COP 23, ont demandé l’assistance du Maroc qui a abrité la précédente conférence sur le climat.

Par

Crédit : Fadel Senna/ AFP

Les Iles Fidji organisent la prochaine conférence internationale des Nations unies sur le climat, la COP 23. Celle-ci se tiendra fin 2017. Pour préparer ce grand rendez-vous international,  le pays insulaire a demandé l’aide du Maroc, qui a accueilli la précédente grand-messe du climat en novembre 2016 à Marrakech.  « Nous sollicitons plus particulièrement l’assistance du Maroc qui a assuré la présidence de la COP22″, a déclaré Inia Seruiratu, le champion fidjien pour le climat, relayé par la MAP. Il s’exprimait en marge d’une réunion de travail le 13 janvier à Paris, avec la ministre déléguée à l’Environnement, Hakima El Haité.

De son côté, la responsable marocaine a évoqué « la nécessité d’accélérer la mise en œuvre de l’accord de Paris aussi bien au niveau des pays du nord qu’au niveau des pays vulnérables à savoir les Etats africains et insulaires« . Elle a en outre annoncé la tenue prochainement d’une réunion avec les organes de financement du climat pour concrétiser les projets lancés à Marrakech.

Les Iles Fidji seront les organisateurs de la prochaine conférence internationale sur le climat, la COP 23, une première pour un Etat insulaire. Toutefois l’évènement sera exceptionnellement délocalisé à Bonn (Allemagne), l’archipel du Pacifique n’étant pas en mesure d’accueillir 15 000 à 20 000 personnes sur un seul site et de les loger à proximité.

article suivant

Malika Lahnait : “La fermeture brutale des frontières aura un impact extrêmement négatif sur le tourisme”