Le PAM accuse Benkirane de créer la confusion entre les partis politiques

L’état-major du PAM réagit au retard accusé dans la formation du gouvernement, et en impute la responsabilité à Abdelilah Benkirane.

Par

Le parti d’Ilyas El Omari redonne de la voix. Les bureaux politique et fédéral du PAM se sont réunis le samedi 7 janvier à Tanger pour étudier un certain nombre de rapports d’évaluation réalisés en interne, dont l’un relatif aux législatives du 7 octobre dernier. Pourtant, le communiqué publié sur le site officiel du parti à l’issue de cette réunion insiste sur « la dangerosité de ce qui marque la vie politique et partisane nationales ». Le parti au tracteur s’inquiète du climat de « défiance« , de « récrimination« , et de la « détérioration du niveau du débat » sur la scène politique marocaine.

Autant de maux que la deuxième force politique du parlement impute directement au chef du gouvernement Abdelilah Benkirane, qu’elle accuse de semer « la zizanie et la confusion entre les partis« . « Une première historique dans notre pays qui a pourtant connu d’autre périodes de crises politiques« , relève le communiqué.

Pour l’état-major du PAM, l’attitude du chef du gouvernement « encourage l’aversion politique » et sert des « intérêts que seuls les bénéficiaires de cette situation connaissent au lieu de servir l’intérêt suprême de la nation« .

En clair, le PAM impute directement le retard constaté dans la formation du futur gouvernement à Abdelilah Benkirane, et appelle à accélérer les choses afin de « dépasser l’état de vacance constitutionnelle dont souffrent un certain nombre d’institutions publiques« . Le Parti rappelle au passage qu’il n’est « pas concerné par les tractations en cours« . Dans son communiqué, le PAM condamne aussi « ceux qui font l’apologie de la haine et du terrorisme à travers les réseaux sociaux« .

article suivant

Hakim Benchamach plébiscité à la tête du PAM

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.