Propos sur la Mauritanie : Taoufik Hjira lâche Hamid Chabat

  Taoufik Hjira, le président du conseil national du parti de l’Istiqlal, tire sur son secrétaire général Hamid Chabat.

Par et

Le secrétaire général du PI Hamid Chabat
Le secrétaire général du PI Hamid Chabat

 

Taoufik Hjira, le président du conseil national du parti de l’Istiqlal, tire sur son secrétaire général Hamid Chabat.

Encore une sortie pour désavouer les déclarations de Hamid Chabat sur la Mauritanie. Après le communiqué du comité exécutif du parti de la balance qui se solidarise avec Hamid Chabat, puis la sortie de Abbas El Fassi qui tire à boulets rouges sur le patron du PI, voici que le président du conseil national de l’Istiqlal, Taoufik Hjira, publie à son tour un communiqué le 28 décembre dans lequel il critique les déclarations du chef de file du part. « En tant que président du conseil national, […] je déclare que je n’ai pas bien évalué la dangerosité de la déclaration du secrétaire général sur notre solide et permanente relation avec notre sœur la Mauritanie et ses répercussions sur les plans régional et continental », souligne Taoufik Hjira, qui était présent aux côtés de Hamid Chabat lors de la lecture du communiqué de soutien, le 26 décembre.

Hjira explique que ni « le timing » ni le « contenu » de l’allocution de Hamid Chabat « ont été débattus ou validés par les appareils du parti  ». Taoufik Hjira que l’on sait en froid avec Hamid Chabat depuis les communales a ajouté que « les déclarations du secrétaire général sont personnelles ».

Selon Hjira, le communiqué de solidarité envers Chabat n’a pas « prévu les développements négatifs » de sa sortie. Le président du conseil national n’a pas manqué d’exprimer « sa solidarité totale » avec la Mauritanie.

Cette sortie de Taoufik Hjira ne fait pas l’unanimité. Contacté par TelQuel, Abdellah Bekkali, membre du comité exécutif du parti et président du comité préparatoire du prochain congrès national rappelle le président du conseil national à l’ordre : « Tous les membres du comité exécutif sont tenus par le communiqué lu par le porte-parole du parti en présence, notamment, de Hjira ». A contrario de Abbas El Fassi et Taoufik Hjira, Bekkali affiche sa solidarité avec le SG du PI : « l’Istiqlal est habitué aux attaques de partis politiques », a-t-il déclaré. « Nous sommes sereins, le dossier n’est plus aux mains de Mezouar mais celles de Sa Majesté, et cela nous rassure », conclut-il.

 

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.