Les USA lâchent Israël au Conseil de sécurité

Contrairement à leur habitude, les États-Unis n’ont pas opposé leur veto à une résolution du Conseil de sécurité condamnant la colonisation, au grand dam de leur allié israélien.

Par

Conseil de sécurité de l'ONU. Crédit: ONU

C’est un camouflet pour Israël. Le Conseil de sécurité des Nations unies a voté, vendredi 23 décembre, en faveur d’une résolution qui condamne la politique de colonisation menée par l’État hébreu, la qualifiant d’illégale et d’obstacle à la réalisation de la solution à deux États. Habituels soutiens à Israël, les États-Unis se sont cette fois-ci abstenus dans un acte d’une extrême rareté, suscitant l’ire de leurs alliés israéliens. Car le texte adopté est particulièrement acerbe vis-à-vis de Tel-Aviv. La résolution affirme que la poursuite de la colonisation constitue « une violation flagrante du droit international et un obstacle majeur à la réalisation de la solution à deux États ». La résolution 2334 considère également que les colonies sont une entrave à « l’instauration d’une paix globale, juste et durable », et appelle Israël à cesser « immédiatement et complètement » toutes ses activités de peuplement, et à respecter « pleinement toutes les obligations juridiques qui lui incombent à cet égard.

Outre l’abstention des États-Unis, les 14 autres pays du Conseil de sécurité ont voté en faveur de la résolution. Le texte a été présenté par le Sénégal, la Malaisie, le Venezuela et la Nouvelle-Zélande, après avoir initialement été présenté par l’Égypte, qui a finalement fait volte-face suite à une conversation téléphonique entre le président Al Sissi et le président américain élu Donald Trump. Ce dernier étant un fervent défenseur de la politique de Netanyahu. Rejeté aussitôt par Israël, qui a qualifié la résolution de “honteuse”, le texte souligne que le Conseil de sécurité ne “reconnaitra aucune modification aux frontières du 4 juin 1967, y compris en ce qui concerne Jérusalem, autre que celles convenues par les Parties par la voie de négociations”, et appelle à “l’intensification et l’accélération” des efforts diplomatiques […] en vue de parvenir à une paix globale, juste et durable au Moyen-Orient ».

article suivant

Mines : le groupe indien Samta annonce des investissements de plus de 100 millions de dollars au Maroc