Automobile: plus de 143.500 véhicules écoulés à fin novembre 

Le marché de l'automobile affiche à fin novembre une croissance de 25,3 %. Plus de 143 500 véhicules ont été écoulés. Ce chiffre pourrait être dépassé grâce aux promotions de fin d'année.

Par

Crédit : Yassine Toumi

C’est un un record pour le marché automobile marocain. À fin novembre, les ventes de voitures (particuliers et utilitaires) ont augmenté de 25,3 % en comparaison avec novembre 2015. Le segment des particuliers représente le plus de ce chiffre avec 133 902 véhicules vendues sur les onze mois de l’année, à en croire, les derniers chiffres de l’Association des importateurs de véhicules automobiles (AIVAM).

Renault domine, Ford progresse

Dacia maintient son leadership sur le marché marocain, avec plus de 36 800 nouvelles immatriculations, ce qui représente 27,6 % de parts de marché. Elle est talonnée par sa marque soeur, Renault, qui enregistre un rebond de 44 %, en écoulant plus de 14 300 véhicules.

La marque américaine Ford arrive en troisième position. Ses ventes ont évolué de 45% pour atteindre les 12 600 voitures vendues à fin novembre 2016 contre seulement 8 600 à la même période en 2015. Mais la progression la plus fulgurante au cours de ces onze derniers mois reste incontestablement celle de la marque allemand Volkswagen. Elle a presque doublé le nombre de voitures écoulées d’une année à l’autre, passant de 5 104 à 9 288. Une évolution de 82 % à un mois de la fin de l’année.

Kia, le constructeur automobile sud-coréen qui a, des années durant, dominé le classement des marques, n’arrive toujours pas à revenir en tête. Il occupe la onzième position avec 2,1 % de parts de marché et quelque 2 775 voitures vendues. Mais les efforts des nouveaux représentants au Maroc de la marque commencent à porter leur fruits puisque les ventes ont bondi de 56 % d’une année à l’autre.

L’utilitaire légèrement en retrait

Le segment de l’utilitaire léger est, quant à lui, en recul si l’on croit les chiffres de l’Aivam. À fin novembre 2016, 9 688 unités ont trouvé acheteurs contre 9 934 à la même période en 2015. Soit une baisse de 2,5 %. Les précipitations qu’a connues le Maroc récemment et les prévisions d’une bonne campagne agricole 2016-2017 pourraient donner un coup de fouet au secteur. D’ailleurs, à un mois de la fin de l’année, les ventes de voitures peuvent connaître un nouveau rebond, boostées par les promotions de la période. En d’autres termes, 2016 est bien une année record pour le secteur automobile.

article suivant

Isolement à domicile et gestion des cas contacts : les nouvelles directives du ministère de la Santé