La DGSN s'explique sur l'usage des armes de service par la police

La DGSN a publié une note expliquant les conditions d'usage des armes par les agents de police. Une réaction suite aux vidéos publiées sur les réseaux sociaux faisant état de l'utilisation des armes par la police lors de son intervention sur le terrain.

Par

Photo prétexte - Crédit : Tniouni

La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) s’est fendue d’un communiqué ce 27 novembre dans lequel elle s’explique sur les conditions légales d’utilisation des armes de service par les agents de police. « C’est la loi qui définit les cas d’usage des armes de service mis à la disposition des éléments de la police, dans le cadre de la légitime défense du citoyen et de ses biens ou du policier lui-même » indique le communiqué de la DGSN relayé par la MAP.

« Cet usage doit réunir des conditions légales notamment l’imminence de l’attaque et la proportionnalité de la défense à l’attaque », précise la DGSN  qui note que « l’appréciation de ces conditions est soumise au pouvoir discrétionnaire de la justice« . Cette sortie de la DGSN intervient pour éclairer l’opinion publique et éviter tout effet négatif sur le sentiment de la sécurité suite au visionnage de vidéos postées sur les réseaux sociaux, par ses services, explique la MAP. Selon l’agence, ces vidéos sont associées à des commentaires prétendant qu’il s’agit des interventions sécuritaires récentes dans lesquelles l’arme de service aurait été utilisée par les éléments de police.

La réaction de la Sûreté nationale fait aussi suite à des informations de presse selon lesquelles la DGSN aurait donné des instructions aux éléments de la police pour utiliser leur arme de service lors des interventions sur le terrain visant à lutter contre la criminalité.

La DGSN affirme que « la majorité de ces vidéos se rapportent soit à des interventions policières anciennes ou à des interventions où l’arme de service n’avait absolument pas été utilisée« , et appelle à « la prudence vis-à-vis de ces vidéos du fait de leur rapport intime au sentiment de sécurité ».

article suivant

Plus de 90 blessés dans de nouveaux heurts à Jérusalem