COP22: Quand l'entrepreneuriat social se met au vert

A la COP22, les innovations écologiques ne se comptent plus. De jeunes entrepreneurs marocains ont eu l'idée de transformer des problématiques sociales rencontrées dans les zones en difficultés en solutions eco-responsables. Rencontre.

Par

Nawal Allaoui, fondatrice de Seak Skin une entreprise qui transforme les déchets de poisson en accessoires de mode.

A la COP22, les innovations écologiques ne se comptent plus. De jeunes entrepreneurs marocains ont eu l’idée de transformer des problématiques sociales rencontrées dans les zones en difficultés en solutions eco-responsables. Rencontre.

article suivant

Réouverture des frontières : pas de recommandation du comité scientifique, selon le ministère de la Santé