Quatre films espagnols projetés (gratuitement) à Casablanca

Dans sa première édition, le festival du cinéma espagnol sera organisé à Casablanca du 1er au 4 décembre. Tour d'horizon.

Par

Le festival de cinéma espagnol commence le 1er décembre.

La première édition du festival du cinéma espagnol s’avère prometteuse. Les films seront projetés au cinéma Rif, à Casablanca, du 1er au 4 décembre. Au total, quatre productions seront diffusées en version originale en espagnol avec des sous-titres en français, dont deux longs-métrages récents. L’entrée pour le festival du cinéma espagnol est gratuite.

  • Truman, Cesc Gay (2016)

Ce film qui a remporté cinq Goyas en 2015 (l’équivalent des César français et des Oscars américaine) raconte l’histoire de Julian, un acteur d’une cinquantaine d’années. Quand il apprend qu’il est malade, sa fin de vie prend une autre tournure avec l’arrivée surprise de son meilleur ami tout droit venu du Canada. Ricardo Darin (le Georges Clooney argentin) et Javier Cámara font bien la paire.

Jeudi 1er décembre, 20 heures.

  • Isla Bonita, Fernando Colomo (2016)

Le réalisateur, qui travaille depuis 40 ans, met à l’écran Fer, un vieux publicitaire qui se réfugie sur l’île de Minorque après avoir divorcé. Là-bas, il rencontre Nuria, une sculptrice qui vit en conflit permanent avec sa fille adolescente.

Dimanche 4 décembre, 20 heures.

  • Miguel y William, Inés París (2007)

Ce film rend un double hommage à Cervantes et à Shakespeare : Leonor de Vibero, passionnée de théâtre, habite en Angleterre. Elle doit quitter Londres, où elle laisse son amant William Shakespeare pour se marier à Castille avec un duc veuf et riche. Mais quand elle arrive en Espagne, Leonor rencontre un ancien soldat et écrivain qui s’appelle Miguel de Cervantes.

Vendredi 2 décembre, 20 heures.

  • Jordi Sabatés et Segundo Chomon (ciné-concert)

Le pianiste Jordi Sabatés va interpréter en direct la musique qu’il a composée pour quinze films du cinéaste Segundo de Chomón. Ce réalisateur espagnol, artiste génial, est un des pionniers du cinéma. Il a réalisé au début du XXe siècle plus de trois cents films où il a déployé sa prodigieuse imagination à travers des documentaires, des animations, des films expérimentaux, d’aventure, etc.

Samedi 3 décembre, 20 heures.

En parallèle, deux activités sont organisées en marge de la projection : la rencontre avec des femmes cinéastes et un atelier avec le réalisateur Oliver Laxe autour de son dernier film « Mimosas », Grand prix de la semaine de la critique de Cannes 2016.

article suivant

Au large de Dakhla, l’israélien Ratio Petroleum Energy cherche du pétrole et du gaz