Fausse alerte sur l'existence d'une "matière suspecte" au village de la COP22

Une « matière suspecte » qui a été retrouvée sur une chaise au village de la COP22 a été à l'origine d'une alerte. La matière en question ne représentait finalement pas de danger selon l’enquête menée.

Par

© Yassine Toumi / TELQUEL

Les responsables des Nations Unies au village de la COP22 ont alerté les autorités locales de la wilaya de Marrakech sur l’existence d’une matière suspecte, constatée lors d’une opération d’examen au scanner de plusieurs chaises, le mardi 8 novembre vers 20h, rapporte la MAP.

Les équipes de sûreté, informées de cette alerte, ont été déployées sur les lieux et sont intervenues pour détecter cette matière suspecte. Les investigations menées en présence des responsables onusiens ont révélé que la matière en question ne « représente pas de danger », précise la source.

 

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.