Les féministes réclament la parité lors de la constitution du prochain gouvernement

Le Mouvement pour la démocratie paritaire a adressé une lettre au Chef du gouvernement où il réclame le respect de la parité dans la constitution du prochain gouvernement.

Par

Le Mouvement pour la démocratie paritaire (MDP), qui fédère un millier d’associations féministes, a adressé une lettre ouverte le 25 octobre au chef du gouvernement désigné, Abdelilah Benkirane, lui réclamant le respect de la parité des portefeuilles ministériels dans le prochain gouvernement.

Dans ce texte, ce mouvement féministe revient sur la présence féminine au gouvernement dans la dernière législature. Le gouvernement Benkirane I comptait une femme en la personne de Bassima El Hakkaoui, ministre de la Solidarité et de la Femme. Celle-ci a été rejointe par Mbarka Bouaida et Soumia Benkhaldoun au sein du gouvernement Benkirane II pour porter le nombre de femmes ministres à trois.

La constitution dispose dans son article 19 que l’Etat doit veiller à la parité hommes/femmes précisant que « l’homme et la femme jouissent, à égalité, des droits et libertés à caractère civil, politique, économique, social, culturel et environnemental, énoncés dans le présent titre et dans les autres dispositions de la Constitution ». 

Le MDP a été créé en 2006 sous l’impulsion de l’Association démocratique des femmes du Maroc. Ce mouvement féministe travaille pour « l’égalité et pour l’élimination de toutes les formes de discrimination fondées sur le genre » d’après le site de l’initiative.

article suivant

Abdelhak Khiame quitte le BCIJ : retour sur un parcours de lutte antiterroriste