ANRT: Limogeage surprise du DG Azzeddine El Mountassir Billah

Dans la soirée du 25 octobre, Azzeddine El Mountassir Billah, directeur général de l'ANRT (Agence de réglementation des télécommunications), a été informé de son limogeage. Les raisons restent inconnues en attendant l'officialisation de l'information.

Par

Azedine El Mountassir Billah, ex-patron de l'ANRT. Crédit : Yassine Toumi

Azzeddine El Mountassir Billah n’est plus le directeur général de l‘Agence de réglementation des télécommunications, (ANRT). Annoncé le 25 octobre dans la soirée par nos confrères de Médias24, le limogeage de l’ex-patron de l’ANRT a été confirmé à Telquel.ma par une source gouvernementale. Médias24 affirme même qu’il a été remplacé par Azelarab Hassibi comme directeur général par intérim. Ce dernier occupait le poste de directeur de la concurrence et du suivi des opérateurs au sein de l’ANRT.

Si le départ de El Mountassir Billah de l’ANRT a été acté, un communiqué est, selon nos informations, en cours de préparation. Toutefois, les raisons de ce limogeage restent encore mal élucidées. Tous les regards sont tournés vers l’Afrique où le roi Mohammed VI est en déplacement et les questions fusent sur les motifs qui auraient poussé le souverain à prendre cette décision. Pour rappel, le directeur général de l’ANRT est nommé par le roi en conseil des ministres sur proposition du Chef du gouvernement.

Certains médias évoquent « des lacunes managériales » pour justifier cette décision. Mais le timing du limogeage laisse le marché dubitatif. Il est intervenu quatre jours après la publication de la décision rendue par l’ANRT contre Maroc Telecom au sujet du dégroupage. Serait-ce la raison qui a mis un terme à la mission de Mountassir Billah à la tête de l’agence qu’il dirige depuis 2008 ? Aucun responsable sondé n’est au courant des tenants et aboutissants de cette décision.

Sur les réseaux sociaux, l’on évoque également le blocage de la VoIP. Même si la grogne des Marocains remonte à des mois et s’est tassée avec le temps, une rumeur sur un éventuel déblocage de la VoIP en raison de la tenue de la COP22 a enflammé la toile ces derniers jours. Les internautes auraient-ils précipité le départ de Azzeddine El Mountassir Billah ? Ce dossier n’a pas encore livré tous ses secrets.