La discrète reconversion du FMDT

Le bras financier de la Vision 2020 portera désormais le nom d’Ithmar Capital et devrait opérer dans les secteurs de l’industrie et les énergies renouvelables.

Par

Yassir Zenagui © Yassine Toumi / TELQUEL

Le Fonds marocain de développement touristique (FMDT) prépare sa mue sous la supervision de son président Yasser Zenagui, conseiller du roi Mohammed VI et ex-ministre du Tourisme. Cinq ans après sa création, le bras financier de la vision 2020 abandonne sa spécialisation dans le tourisme pour devenir un “fonds souverain” agissant dans tous les secteurs porteurs de l’économie marocaine. Exit le FMDT, le véhicule porte désormais un nouveau nom : Ithmar Capital.

« C’est une reconversion programmée depuis la création du FMDT en 2011. Le fonds investira là où il y a de l’intérêt et du sens sans pour autant abandonner le tourisme », explique une source proche du dossier. Si les secteurs prioritaires ne sont pas encore désignés, le fonds dirigé par Tariq Senhaji – un ancien de la City de Londres – viserait, selon nos informations, l’industrie et les énergies renouvelables. Deux activités qui intéressent fortement des fonds internationaux, notamment asiatiques, qui n’attendaient que la création d’un véhicule d’investissement marocain pour passer à l’acte. C’est le cas du fonds souverain coréen, Korea Investment Corp, avec lequel Ithmar Capital vient de signer un partenariat pour la réalisation d’investissements communs à travers de nouveaux véhicules ou ceux existants comme Wessal capital. Ce dernier avait réuni quatre fonds souverains du Golfe pour une enveloppe d’investissement de 2,5 milliards de dollars.

Des fonds américains seront également approchés selon notre source. « Les Américains considèrent que le marché marocain est encore trop petit. L’idée, c’est de leur vendre le pays comme un hub africain, ce qui va certainement les intéresser », explique notre source.

article suivant

4 juillet, 18h: 534 cas en 24 heures, 13 822 au total