Le préfet de Tanger Mouloud Oukhouya démis de ses fonctions

Le préfet de police de la préfecture de Tanger a été démis de ses fonctions. Il est mis en cause dans des dysfonctionnements dans la sécurité de la ville.

Par

Abdelatif Hammouchi © Yassine Toumi

Un communiqué de la DGSN (Direction générale de sûreté nationale) indique ce 29 septembre que le préfet de police de la ville de Tanger, Mouloud Oukhouya, a été démis de ses fonctions. Raison invoquée : Défaillance dans l’exercice de ses responsabilités de supervision, de contrôle et d’encadrement.

Alors qu’Abdellatif Hammouchi supervisait, à Casablanca, l’opération de remise du nourrisson enlevé à l’hôpital Abderrahim Harrouchi à ses parents, il quitte la capitale économique en direction de Tanger. La version officielle parle d’une inspection surprise dans la ville du détroit.

Selon un témoin sur place, il y avait une « activité frénétique au sein de la préfecture de police de Tanger en présence d’Abdellatif Hammouchi ». De même source, nous apprenons que « dans la soirée du 28 au 29 septembre au soir, en circulation dans le quartier Masnana à Tanger, une fourgonnette a bloqué le passage à la voiture du roi Mohammed VI. La foule s’est agglutinée rapidement, envahissant la voie ». Notre confrère le360.ma écrit également que la décision a été prise par Abdellatif Hammouchi, suite à de « graves dysfonctionnements ayant perturbé les déplacements du roi Mohammed VI qui se trouve à Tanger depuis plusieurs jours. »

Mouloud Oukhouya, rappelé à Rabat, est remplacé par le commissaire divisionnaire Mohamed Oulahtit, qui était chef de sûreté du deuxième arrondissement de Béni Makada.

article suivant

PJD : un Conseil national de la défaite