Anouar Zyne claque la porte de l’UC

Anouar Zyne vient d'annoncer sa démission du parti de Mohamed Sajid. Exclu de la liste nationale des jeunes, le porte-parole de l’UC évoque des « divergences sur l’orientation du parti ».

Par

Le fringuant porte-parole de l’Union constitutionnelle (UC) vient d’annoncer sa démission du parti au cheval, après dix ans en tant que membre de cette formation. « J’ai mis fin aujourd’hui à dix ans d’engagement partisan, et merci », s’est-il contenté d’écrire sur sa page Facebook dans la matinée du 26 septembre. Joint par Telquel.ma, le secrétaire général de la jeunesse UC ne s’est pas pour autant montré disert, affirmant « ne pas vouloir faire de mal au parti ». Pourtant, cette démission intervient après trois jours du démarrage officiel de la campagne électoral. Une période que Anouar Zyne a jugée propice à « l’apparition de militants qu’on ne voit qu’à la veille des élections et qui disparaissent tout de suite après ».

Pour autant, Mohamed Sajid n’aurait pas l’intention d’accepter la démission de Zyne, à en croire une source proche du patron de l’UC ayant requis l’anonymat. « Sajid tient à lui. Il attend la fin de la campagne électorale pour essayer de le convaincre de rester dans nos rangs », nous confie la même source, qui avance que Anouar Zyne aurait motivé sa décision par le fait qu’il n’« a pas été mis dans la liste nationale des jeunes », lui qui, pourtant, occupe le poste de secrétaire général de la jeunesse UC. De son côté, la direction du parti n’aurait également pas apprécié la sortie médiatique de Zyne dans laquelle il « a demandé pardon au nom du parti pour avoir présenté des élus qui ont trahi la nation ».

article suivant

Casablanca : réouverture des écoles à partir du 5 octobre, et prolongation des mesures restrictives