Mustapha Ramid dénonce son exclusion de la supervision des législatives

Dans un post publié sur sa page Facebook officielle, Mustapha Ramid dénonce son exclusion des préparatifs des élections législatives prévues le 7 octobre prochain.

Par

Mustapha Ramid - Crédit : Yassine toumi

Mustapha Ramid crie son ras-le-bol sur sa page Facebook officielle. Le ministre de la Justice et des Libertés dénonce dans un post publié le dimanche 18 septembre le fait qu’il soit exclu des préparatifs des élections législatives qui se tiendront le 7 octobre prochain. « Pendant les élections communales, le ministre de la Justice et des Libertés prenait les décisions en concertation avec le ministre de l’Intérieur dans tout ce qui avait trait aux élections. Aujourd’hui alors qu’il ne reste que trois semaines pour le 7 octobre, on assiste à d’étranges événements », écrit Mustapha Ramid.

Ce dernier s’explique : « le ministre de la Justice et des Libertés n’est pas consulté et ne décide de rien… ce qui veut dire qu’il ne peut être tenu pour responsable de toute médiocrité, régression, abus ou déviation ».

Cette déclaration est une énième preuve de l’existence d’un véritable différend opposant le PJD au ministère de l’Intérieur et qui ne cesse de prendre de l’ampleur à l’approche des échéances du 7 octobre.

qqq

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre