La destination Maroc boudée

Cette année, les touristes ont boudé le Maroc. A fin juin 2016, le taux d’occupation s'est établi à 36% et recule de quatre points en comparaison avec la même période, une année auparavant.

Par

Agadir Tourisme. Crédit : Reuters

La destination Maroc n’est plus attractive. Et les chiffres en témoignent. La dernière rapport de l’Observatoire national du tourisme, publié le 22 août,  dresse un tableau bien pessimiste des réalisations du secteur à fin juin 2016. Ils étaient 4,2 millions de touristes à avoir choisi le Maroc pour leurs vacances. Un nombre en baisse toutefois de 2,6 % par rapport à la même période durant 2015.

Dans le détail, le nombre de touristes étrangers a diminué de 5,6 % alors que celui des marocains résidant à l’étranger (MRE) a légèrement augmenté de 1,7 %. Cette tendance baissière ventilée par pays émetteurs se traduit par  -8 % des arrivées en provenance du Royaume Uni, de -7 % d’Allemagne, tandis que la France et l’Italie sont ex quo avec -5 % des arrivées.

Du côté des nuitées, les chiffres recueillis auprès des établissements d’hébergement  touristique classés relèvent une baisse de 4 % par rapport à l’année précédente. Les nuitées des touristes étrangers ont diminué de 6,9 % quant à celles des résidents elles ont augmenté de 3,7 %.

Les villes de Marrakech et d’Agadir malgré des baisses respectives de 3 % et de 5 % en termes de nuitées, ont enregistré globalement 59 % des nuitées durant le 1er trimestre 2016. Fès arrive en tête de liste avec un recul de 20 % et Rabat affiche une baisse de 5 %. Casablanca et Tanger sortent leur épingle du jeu avec respectivement des progressions de 2 % et de 5 %.

De manière générale, le taux d’occupation recule de quatre points jusqu’à fin juin 2016, en comparaison avec la même période, une année auparavant. Le taux s’établit à 36 %.

Côté finances. Les recettes ont enregistré un total de 26,3 milliards de dirhams durant le 1er trimestre 2016 contre 25,4 milliards de dirhams à fin juin 2015. Ce montant traduit la progression de 3,4 % des recettes provenant par l’activité touristique des non-résidents au Maroc. Durant seulement le mois de juin 2016, les recettes en devises se sont élevées à 3,7 milliards de dirhams, en baisse de 11,6 % par rapport à juin 2016.

article suivant

La France championne du monde pour la 2e fois de son histoire

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.