L’affaire des « amants du MUR » en 5 questions

Moulay Omar Benhammad, vice-président du MUR. Crédit: DR
Omar Benhammad. Crédit: DR

Deux dirigeants du Mouvement unicité et réforme,  ont été arrêtés par des éléments de la police judiciaire après avoir été  surpris en « flagrant délit d’adultère »,dans la matinée du 20 août. Telquel.ma revient sur cette affaire en cinq questions.

Qui est impliqué ?

Les deux personnes impliquées dans cette affaire sont Moulay Omar Benhammad et Fatima Nejjar, deux dirigeants du Mouvement unicité et réforme (MUR) qui est considéré comme le bras idéologique du PJD. En plus de sa qualité de vice-président du Mouvement, Moulay Omar Benhammad est un professeur universitaire et docteur en études islamique qui s’est distingué en émettant, en 2013, une fatwa interdisant les échanges de mots d’amour sur Facebook.

Fatima Nejjar est également vice-présidente au sein du MUR, suite à son élection au sein du bureau exécutif du mouvement en août 2014. Elle, aussi, s’est distinguée par un prêche dans lequel elle appelle des étudiantes à « ne pas céder au vice » et à ne pas rire avec des hommes car ce type de rire rentre dans le « domaine de la fornication ».

Quels faits leurs sont reprochés ?

Les deux dirigeants du Mouvement islamiste ont, selon le site d’informations ahdath.info, été surpris « en flagrant délit d’adultère » dans une voiture garée devant une plage de la région de Mansouriah dans la matinée du 20 août. L’arrestation a été effectuée par des éléments de la police judiciaire qui ont remis les deux « amants » à la gendarmerie royale qui les a placés en détention.

De quelle manière les « amants » ont-ils réagi ?

Selon ahdath.info, Benhammad a tout d’abord plaidé que Nejjar était sa compagne avant d’affirmer qu’ils étaient liés par un mariage coutumier. Lors de son arrestation, il aurait également tenté « de donner une somme d’argent aux éléments de la police qui l’ont arrêté » ce qui lui a valu une poursuite pour « tentative de corruption » rapporte le site d’informations qui cite une source judiciaire.  Moulay Omar Benhammad a, d’après ahdath.info, été libéré de sa détention après que sa femme ait renoncé à le poursuivre pour adultère.

Seront-ils poursuivis en justice ?

Le procureur du roi en charge de cette affaire a décidé de poursuivre Benhammad et Nejjar en situation de liberté provisoire d’après ahdath.info qui révèle également que leur procès s’ouvrira le 1er septembre prochain.

Quelle a été la réaction du MUR ?

Le gel de l’adhésion des deux vice-présidents a été annoncé à travers un communiqué publié par le Mouvement le 21 août. Dans sa communication, le MUR affirme « son rejet total du mariage coutumier » et son soutien à la loi relative au mariage. Toutefois malgré « la violation des principes du mouvement » par les deux « amants », le MUR ne manque pas d’apprécier leur « contribution dans les domaines de l’éducation et de de la prédication ».

article suivant

Droits TV CAF : un marché injustement attribué, et un contrat à “durée indéterminée” (5/5)