Six raisons pour lesquelles Aftati va manquer à la scène politique marocaine

Le député PJD Abdelaziz Aftati a annoncé qu'il ne se présenterait pas aux élections législatives. Voici six raisons pour lesquelles il va manquer cruellement à la scène politique marocaine.

Par

Abdelaziz Aftati. Crédit: Rachid Tniouni

Le député PJD Abdelaziz Aftati a annoncé qu’il ne se présenterait pas aux élections législatives. Voici six raisons pour lesquelles il va manquer cruellement à la scène politique marocaine.

 

Parce qu’au Parlement, c’est lui la star

Grande gueule, le député de la circonscription Oujda Angad n’a pas sa langue dans sa poche lorsqu’il s’agit de tirer à boulets rouges sur ses adversaires, quitte à les traiter de voleurs et de corrompus. Un show particulièrement salutaire dans un hémicycle que les Marocains ont pour habitude de trouver apathique.

 

Parce qu’il n’a pas de problème à citer Ben Barka

Contrairement a d’autres islamistes plus prompts à diaboliser Mehdi Ben Barka en le traitant de communiste ou d’athée, Abdelaziz Aftati tient quant à lui le leader nationaliste en haute estime. Alors qu’il débattait sur la réconciliation des citoyens avec la politique, il n’a pas hésité, lors de l’émission Moubachara maakoum diffusée sur 2M, de citer Mehdi Ben Barka à la minute 1,34. « Comme l’a dit Mehdi Ben Barka que Dieu ait son âme, la politique de la vérité est la véritable politique », a-t-il lancé à Jamaa Goulahsen.

 

Parce qu’au moment où tout le monde se tait, lui parle

En plein scandale suscité par la publication des noms des « Serviteurs de l’Etat » ayant bénéficié de lot de terrains à des prix modiques à Rabat, et alors que Abdelilah Benkirane avait exhorté les membres de son parti à ne pas s’exprimer dans la presse, Abdelaziz Aftati était le seul à enchaîner les déclarations aux médias locaux et étrangers, comme ici avec la chaîne américaine Al Hurra.

 

Par ce qu’il est « habité par un djinn »

Alors que Abdelilah Benkirane parlait, lors d’une rencontre avec des étudiants en journalisme, de ce qu’il a qualifié de « liberté d’opinion » au sein de son parti, le Chef du gouvernement n’a pas manqué de qualifier Abdelaziz Aftati de « Majdoub » (habité par un djinn). « Parmi ce lot de gens (membres du PJD), il y a une personne particulière, qui est Abdelaziz Aftati. C’est un homme fidèle, quoique un peu habité par un djinn, mais c’est quelqu’un de courageux et fort », a-t-il lancé

 

Par ce qu’il agace Benkirane

Lorsqu’il est dépassé par les agitations de son député, il arrive au leader du PJD de gronder son protégé en public. En juin 2015, le secrétariat général du parti avait même décidé de suspendre temporairement les activités de Aftati au sein du PJD. L’agacement de Benkirane est parfois tel qu’il a lancé, lors d’une réunion partisane, que Abdelaziz Aftati « veut la jouer solo », devant une salle visiblement hilare.

 

Par ce qu’en vrai, c’est un grand déconneur

On vous laisse le meilleur pour la fin. Dans une vidéo publiée le 10 juin dernier, Abdelaziz Aftati apparait décontracté. Manifestement en vacances, le député, pris de fou-rire en compagnie d’autres personnes, glisse sur son dos arès s’être laissé mouiller, en T-shirt et Bermuda, par le jet d’une source.

article suivant

Pourquoi le roi veut doter le Maroc d’une réserve stratégique énergétique