Le journal des JO #3: le boxeur marocain Mohamed Rabii se qualifie pour les quarts

La qualification de Mohamed Rabii pour les quarts,  la bonne performance du boxeur Mohamed Hamout et Michael Phelps égale un record vieux de plus de 2 000 ans... Voici le troisième numéro du journal de JO.

Par

Mohamed Rabii © Yassine Toumi / TELQUEL

Vers un sursaut marocain ?

Pour l’instant, le bilan des Marocains est, c’est le cas de le dire, peu reluisant, avec un zéro pointé. Certains espoirs de médailles, comme la judoka Asmaa Niang, pourtant double médaillée d’or au niveau continental, ou encore le boxeur Mohamed Arjaoui, ont été éliminés dès leur entrée en lice. Pourtant, l’espoir est encore permis.

Le champion du monde des -69 kg affrontera le Kenyan Rayton Nduku Okwiri, également connu sous le nom de Boom Boom, qui a éliminé le vice-champion olympique en titre, le Russe Andrey Zamkovoy.

Le cavalier et porte-drapeau marocain, Abdelkebir Ouaddar et sa monture Quickly de Kresiker rentreront, eux en compétition, le 14 août. Son succès au Grand Prix du Saut Hermès à Paris en fait l’un des favoris pour remporter des médailles. C’est également le cas du spécialiste du 1 500 mètres, Abdelaati Iguider, qui était le seul athlète marocain à décrocher une médaille lors des JO 2012 de Londres. Iguider avait obtenu le bronze sur la distance si chère à Hicham El Guerrouj.

Les performances de nos athlètes

Bonne performance du boxeur Mohamed Rabii, qui est entré en lice dans la compétition l’après-midi du 11 août dans la catégorie poids welters homme -69 kg. Une victoire acquise au point face au Kényan Ray Okwiri (3 -0). Il affrontera en quart de finale l’Irlandais, Steven Donnelly, le  samedi 13 août à 11 h 15 GMT.

Autre performance à saluer, celle du boxeur marocain Mohamed  Hamout, qui est venu bout de l’Ukrainien Mykola Butsenko (2 – 0 ) dans la catégorie poids coq hommes (56 kg) et s’est qualifié pour les huitièmes de finales de la compétition. Il affrontera le Cubain Robeisy Ramirez dimanche 14 août à 17 h GMT.

Avec 115 points, le tireur Mohamed Ramah a terminé à la 21e place dans l’épreuve du tir double trap hommes. Il avait terminé à la 28e place de l’épreuve de trap simple. La fleurettiste Yousra Zakarani a quitté la compétition au stade des 16e de finale après s’être inclinée face à la Chinoise Le Huilin sur le score de 15 points à 4. Enfin, le cycliste Mouhssine Lahsaini a fini à la 31e place en contre-la-montre, remportée par le Suisse Fabio Cancellara.

Michael Phelps a égalé un record vieux de plus de 2 000 ans

En décrochant sa 12e médaille d’or individuelle en 5 JO (200 m papillon), le nageur américain a égalé un record vieux de 2 168 ans, celui du sprinteur Léonidas de Rhodes. Ce dernier considéré comme le plus grand coureur de l’Antiquité, « avait acquis un statut de quasi-divinité en réalisant le triplé aux épreuves de stade (200 m), double stade (400 m) et course en armes » sur quatre Jeux olympiques consécutifs (164, 160, 156 et 152 av. J.-C.), soit 12 médailles d’or, explique le site français le Nouvel Observateur.

Le sportif américain a remporté 25 médailles dont 21 en or (6 à Athènes, 8 à Pékin, 4 à Londres et 3 à Rio), si l’on compte les épreuves de relais.

Le mystère de « la piscine verte » du plongeoir olympique résolu

Un phénomène étrange est apparu dans la piscine du plongeoir olympique. L’eau est devenue verte. Si du côté des organisateurs on assure avoir testé l’eau et qu’elle ne présentait aucun risque pour les athlètes, le phénomène interpelle.

Certains se sont amusés à l’expliquer par des théories loufoques et à la fois drôles, à l’image de cet internaute.

Le mystère a désormais été levé, les organisateurs des Jeux de Rio ont fait savoir, le 10 août, que la coloration verte d’une des piscines olympiques, utilisée pour les compétitions de plongeon, s’explique par la prolifération d’algues due à la chaleur et au manque de vent dans l’enceinte du centre aquatique Maria-Lenk, rapporte le journal le Monde.

article suivant

La filiale casablancaise des cinémas Pathé Gaumont se restructure et augmente son capital