Prison d'Oukacha: Tentative d'évasion du centre de rééducation d'Aïn Sebâa

Un incendie s'est déclaré au centre de rééducation d'Aïn Sebâa de Casablanca, provoqué par des détenus qui ont tenté de s'évader. La police a dû faire usage de balles réelles et de lacrymogène.

Par

Crédit: Y. Toumi

Neuf pensionnaires du centre de rééducation Aïn Sebâa de Casablanca ont été atteints d’asphyxie, suite à un incendie qui s’est déclaré, jeudi 28 juillet au soir, dans cet établissement, selon la MAP. Ces derniers ont été transférés vers l’Hôpital Mohammed V à Hay Mohammadi, pour recevoir les premiers soins.

Selon les premiers éléments de l’enquête, l’incendie aurait été causé par des détenus du centre, qui auraient tenté de s’enfuir, en profitant du chaos.

Selon un communiqué de la Direction générale à l’administration pénitentiaire et à la réinsertion (DGAPR), « cette tentative a été préparée à l’avance par plusieurs pensionnaires (…) » Et d’expliquer : « Ils ont provoqué un incendie à l’aide des couvertures dans leurs cellules afin de créer une fumée pour attirer l’attention des gardiens présents dans le but de les attaquer et de s’évader. Ils ont ensuite tenté d’ouvrir le portail en bois qui donne accès aux armes, mais sans succès ».

Selon le journal L’Économiste, qui cite des témoins sur place, trois fortes explosions ont également été entendues et les différentes factions des forces de l’ordre présentes sur place ont dû tirer à balles réelles et utiliser des bombes lacrymogènes afin de maîtriser la situation.

https://www.youtube.com/watch?v=3Mb9GXgeHjM

Le bilan final de blessés ou d’éventuelles victimes n’a pas été communiqué à l’heure où nous écrivons ces lignes.

Prison Oukacha %2c Tentative D%27evasion du centre de rééducation d’Aïn Sebâa © Yassine Toumi 2
Crédit: Y. Toumi
AIC_8454
Crédit: AIC
AIC_8509
Crédit: AIC
AIC_8536
Crédit: AIC
AIC_8412
Crédit: AIC
Prison Oukacha%2c tentative d%27evasion du centre de rééducation d’Aïn Sebâa © Yassine Toumi
Crédit: Y. Toumi
Prison Oukacha%2c Tentative D%27evasion du centre de rééducation d’Aïn Sebâa © Yassine Toumi 5
Crédit: Y. Toumi
AIC_8529
Crédit: AIC

article suivant

Sahara: “Pay no mind”