Un député algérien intimidé pour avoir fait l'éloge de Mohammed VI ?

Le député FLN Wahid Bouabdallah aurait été interrogé par les services algériens et sa famille menacée suite à la publication d'un entretien dans lequel il vante l'exercice du pouvoir par Mohammed VI.

Par

Crédit : DR

L’interview du député FNL Wahid Bouabdallah, publiée sur le site d’information Tout sur l’Algérie le 13 juin, fait encore parler d’elle. Lors de l’entretien, le responsable politique fait l’éloge de Mohammed VI, ce qui ne semble pas être du goût des services algériens qui ont soumis à interrogatoire l’intéressé, d’après le parti RCD. Dans un communiqué publié le 15 juillet, le parti dénonce le traitement « plus qu’humiliant » infligé à Wahid Bouabdallah lors d’un interrogatoire qui a eu lieu dans une caserne de l’ex-DRS. Toujours d’après le parti qui en profite pour dénoncer « l’absence de réaction » du FLN sur la question, « depuis, sa famille subit les classiques recettes de la police politique : représailles fiscales, intimidations, menaces … ».

« Je défends Mohammed VI parce que je pense sincèrement qu’il est bon, qu’il est près de son peuple et que ce dernier l’aime », affirmait Wahid Bouabdallah dans l’entretien, après avoir loué l’accessibilité du roi, sa relation avec les Marocains et le fait qu’il ait « transformé le paysage politique et bouleversé l’économie ».

article suivant

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 10 août