Le ministère de l’Agriculture rassure les consommateurs de figues de barbarie

Un parasite ravage les cactus dans plusieurs provinces. Le ministère de l’Agriculture rassure les agriculteurs et les consommateurs de figues de barbarie.

Par

Cactus
.Crédit : Gary Denness/ Flickr

Le parasite de la cochenille du cactus est train de ravager les exploitations de trois provinces : Sidi Bennour, Rhamna et El Youssoufia. « Un plan d’action d’urgence » vient d’être établi ce 20 juillet par les autorités, signale un communiqué du ministère de l’Agriculture. Il comporte, notamment, l’incinération des plantations fortement infestées et le traitement chimique d’environ 2 000 hectares. Les produits utilisés ne sont pas toxiques, rapporte la même source.

D’après le quotidien Les Inspirations Ecos, le parasite a fait son apparition dans la commune rurale de Saniet Berguig (province de Sidi Bennour) en septembre 2014. Selon le journal, un plan d’attaque a été mis en place à l’époque, qui consistait à l’enfouissement des raquettes infestées, mais s’est révélé inefficace.

Pas de danger pour la santé

Le ministère, pour sa part, se veut rassurant : « Cet insecte est spécifique au cactus et ne s’attaque pas aux autres cultures », explique-t-il. Aussi, les consommateurs n’ont pas à se préoccuper : l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) assure : « L’utilisation des fruits et raquettes ne présente aucun risque, ni pour la consommation humaine ni pour l’alimentation animale ». Même, la substance qui se dégage de l’écrasement de l’insecte est utilisée par l’industrie alimentaire, pharmaceutique et cosmétique.

article suivant

L’état d’urgence prolongé jusqu’au 10 août