La majorité des pays de l’Union africaine demande la suspension de la « RASD »

28 des 54 membres de l’Union africaine ont déposé une motion pour réclamer la suspension des activités de la RASD au sein de l’organisation.

Par

Crédit: AFP
Les chefs d'Etats africains membres de l'UA, au 27e sommet de la Conférence, à Kigali en juillet 2016. Crédit: AFP

Un pas de plus vers l’intégration du Maroc au sein de l’Union africaine. Selon une source diplomatique marocaine, 28 des 54 membres de l’Union africaine ont déposé ce 18 juillet une motion pour « réclamer la suspension des activités de la RASD » au sein de l’Union africaine. Une motion qui a été envoyée au président de l’Union africaine en exercice, Idriss Déby Itno. Les pays signataires de cette convention ont également réclamé que cette motion « soit considérée comme un document officiel » du sommet, et que celle-ci soit présentée à l’ensemble des membres de l’Union.

La motion  a été adressée par le président gabonais, Ali Bongo, au nom du Bénin, du Burkina Faso, du Burundi, du Cap Vert, des Comores, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de Djibouti, de l’Érythrée, du Gabon, de la Gambie, du Ghana, de la Guinée, de la Guinée-Bissau, de la Guinée-Equatoriale, du Liberia, de la Libye, de la République centrafricaine, de la République Démocratique du Congo, du Sao Tomé-et-Principe, du Sénégal, du Seychelles, de Sierra Leone, de la Somalie, du Soudan, de Swaziland, du Togo et de la Zambie.

Voici le texte intégral de la motion :

 

« Monsieur le Président,

Les 28 chefs d’ État,

A/ Ayant à l’esprit les idéaux authentiques de la construction africaine ;

B/ Fidèles aux principes et objectifs de l’Union Africaine, notamment la réalisation d’une plus grande unité et solidarité entre les Etats africains, la défense de leur souveraineté et de leur intégrité territoriale, la promotion de la paix, la sécurité et la stabilité sur le Continent, la promotion de la coopération internationale, tenant dûment compte de la Charte des Nations et la création des conditions appropriées permettant au Continent de jouer le rôle qui est le sien dans l’économie mondiale ;

C/ Regrettant l’absence du Royaume du Maroc des instances de l’Union Africaine, et conscients des circonstances particulières dans lesquelles la « république arabe sahraouie démocratique » a été admise à l’Organisation de l’Unité Africaine ;

D/ Accueillant très favorablement la teneur du Message historique adressé par SA MAJESTÉ LE ROI MOHAMMED VI, Roi du Maroc, au Président en exercice du 27e Sommet de l’UA pour distribution auprès des chefs d’ État et de Gouvernement y participant.

1. Saluent la décision du Royaume du Maroc, membre fondateur de l’OUA et dont la contribution active à la stabilité et au développement du Continent est largement reconnue, d’intégrer l’Union africaine et entendent œuvrer pour que ce retour légitime soit effectif dans les meilleurs délais ;

2. Décident d’agir en vue de la suspension, prochaine, de la « république arabe sahraouie démocratique » des activités de l’Union Africaine, et de tous ses organes, afin de permettre à l’UA de jouer un rôle constructif et de contribuer positivement, aux efforts de l’ONU, pour un dénouement définitif au différend régional sur le Sahara.

Au nom de ces 28 pays, je vous prie de bien vouloir faire verser cette motion parmi les documents de ce Sommet et d’en faire assurer la distribution auprès des Etats membres.

Veuillez agréer, Monsieur le Président, l’assurance de ma haute considération ».

À noter que selon nos confrères de Medias24, l’autoproclamée RASD  devrait être expulsée de l’Union africaine, si la motion présentée ce 18 juillet obtient « un soutien dépassant les deux tiers ».

article suivant

Patricia Buisson, spécialiste de la "politique de prix", en renfort chez Total Maroc

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.