Zouhair Lahna obtient finalement l’autorisation pour ouvrir un cabinet gratuit

Zouhair Lahna obtient finalement l’autorisation pour ouvrir un cabinet gratuit

Le cabinet est ouvert gratuitement aux marocaines démunies et réfugiées syriennes et subsahariennes.

Par

Le docteur Zouhair Lahna, qui voulait depuis octobre 2015 ouvrir un cabinet de gynécologie destiné aux patientes marocaines pauvres et aux réfugiées syriennes et subsahariennes, en a enfin eu l’autorisation de la part du conseil régional de l’ordre des médecins de Casablanca, a-t-il annoncé mercredi 15 juin sur sa page Facebook officielle.

La polémique sur le cabinet avait débuté en janvier 2016 lorsque ce chirurgien obstétricien et membre de l’organisme international Médecins sans frontières (MSF) avait décidé d’ouvrir son cabinet destiné à soigner gratuitement les réfugiées syriennes et subsahariennes au Maroc. Quelques jours après le lancement du projet, le ministère de la Santé avait décidé de fermer le dispensaire pour « exercice illégal de la profession » en l’absence d’une autorisation de la part du ministère ou du conseil régional de l’Ordre des médecins de Casablanca, et également pour « concurrence déloyale vis-à-vis des médecins et hôpitaux qui payent des impôts ».

L’autorisation pour l’ouverture du Cabinet situé au quartier Farah Salam (Oulfa) à Casablanca a été délivré par l’Ordre régional des médecins il y a un mois, mais le docteur a choisi d’en parler plus tard. « Cela coïncidait avec mon départ pour la Syrie. J’ai alors préféré attendre mon retour avant de relancer », a-t-il précisé au site d’information Yabiladi.com.

article suivant

Genève III sera “un tournant”... ou le Maroc n'y retournera pas

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.