Abdelouahed El Alami explique la situation d’Aluminium du Maroc

Abdelouahed El Alami explique la situation d’Aluminium du Maroc

Abdeslam El Alami, l'un des actionnaires de l'entreprise, a tenté de révoquer deux administrateurs de la société entraînant un conflit au sein du Conseil d'administration d'Alumium du Maroc. Le PDG de l'entreprise livre sa version des faits à Telquel.ma.

Par

Crédit: DR
Crédit: Mehdy Mariouch

Une assemblée générale annuelle est une étape normale dans la vie de toute entreprise. Toutefois, celle tenue le 31 mai par Aluminium du Maroc a marqué le début d’un cauchemar pour l’entreprise dirigée par Abdelouahed El Alami.

Tout a commencé lorsque Abdelslam El Alami, actionnaire de l’entreprise et neveu d’Abdelouahed El Alami, a réclamé la « révocation de deux administrateurs faisant partie des piliers de la société », nous raconte le PDG d’aluminium du Maroc. Les deux administrateurs visés par cette requête ne sont autres que Mourad El Beid, administrateur et vice-président du conseil d’administration depuis 2013 et Tawfiq Bouzoubaâ, administrateur et un des membres fondateurs de la société et président du comité d’audit de la société. Pour les remplacer, Abdeslam El Alami a recommandé « des personnes qui lui sont favorables, dont un salarié du groupe et un directeur qui n’est plus en fonction » indique le PDG d’Aluminium du Maroc.

Vers une recomposition du Conseil d’administration ?

Cette requête a été rejetée par le président de l’assemblée générale qui à refuser de la soumettre au vote de l’assemblée générale, car elle n’a pas été portée « à la connaissance du public, petits porteurs et des institutionnels qui sont actionnaires au sein de l’entreprise» précise Abdelouahed Alami .

Lorsque la séance est levée, Abdeslam El Alami, tente, avec l’aide de deux autres membres du conseil d’administration, de révoquer son oncle de ses fonctions de président du Conseil d’administration et propose ses services pour être nommé vice-président de ce même conseil. Une requête qui n’a pas été traitée par le conseil d’administration puisqu’un communiqué de l’entreprise, publié suite à cette réunion, précise que le seul conseil d’administration légal et habilité à gérer l’entreprise et parler en son nom est celui présidé par Abdelouahed El Alami.

À l’issue de ce conseil d’administration, une assemblée générale extraordinaire a été convoquée pour le 19 juillet, car « une société cotée en bourse répond à une réglementation qui stipule que toute décision qui peut avoir une incidence sur le fonctionnement et la pérennité de l’entreprise doit être portée à la connaissance du public » assure Abdelouahed El Alami.  Cette réunion aura pour ordre du jour, « la recomposition du conseil d’administration ».

Pour Abdelouahed El Alami cette «manœuvre » d’Abdeslam El Alami pourrait avoir comme objectif « de faire pression » sur lui et son frère (Mohamed, père d’Abdeslam) qui partiront prochainement à la retraite.

article suivant

L’homme qui en avait trop dit

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.