Fès : Un instituteur-stagiaire accusé d'avoir violé une fille de 4 ans

Un instituteur-stagiaire âgé de 23 ans exerçant dans une crèche à Fès est accusé d'avoir abusé sexuellement d'une enfant de 4 ans.

Par

Crédit AFP

La première audience du procès d’un instituteur stagiaire travaillant dans une crèche à Fès a débuté le 12 mai à la Cour d’appel. «Il est accusé d’agression sexuelle sur mineur pour son délit sur une enfant de 4 ans», nous révèle une responsable de l’association Touche pas à mon enfant, qui s’est constituée partie civile. Le juge de la Cour d’appel a décidé de reporter le procès au 16 juin, poursuit la même source.

Selon Touche pas à mon enfant, tout a commencé le 29 mars quand une maman constate, effarée, que sa fille de 4 ans s’est évanouie dans la maison familiale à Fès. Prise de panique et sentant une montée de fièvre chez sa fille, la mère a pris le thermomètre pour mesurer sa température. C’est à ce moment qu’elle découvre que sa fille présentait des blessures. Transportée au centre hospitalier universitaire de Fès, le médecin a confié à la mère que sa fille a été victime d’une agression sexuelle.

Le 30 mars, la mère s’est dirigée vers la crèche et c’est là où sa fille lui a indiqué le responsable présumé de l’agression, précise l’association. L’enquête menée par la police judiciaire de Fès a révélé, par la suite, que la fille a été abusée sexuellement. Un instituteur-stagiaire l’aurait poursuivie aux toilettes de l’école et a commis l’irréparable.

Saisie de cette affaire, l’association Touche pas à mon enfant a envoyé une correspondance le 20 avril au procureur général de la Cour d’appel de Fès pour se constituer partie civile dans cette affaire. Après avoir comparu devant le procureur général, l’instituteur-stagiaire a été accusé d’agression sexuelle sur mineur et a comparu, lors de la première audience, devant le juge de la Cour d’appel le 12 mai. L’association Touche pas à mon enfant a demandé que’il «écope d’une peine de prison ferme de dix ans et plus».