Ahizoune : «Nous avons toujours lutté sans merci contre le dopage»

Première réaction d’Abdeslam Ahizoune. Le président de la Fédération royale marocaine d'athlétisme (FRMA) revient sur la dernière plainte pour sévir contre le commerce de produits dopants.

Par

Abdeslam Ahizoune. Crédit : Y. Toumi

L’information, révélée le 16 mai par nos confrères du site d’information Médias 24, a défrayé la chronique. À trois mois des jeux Olympiques de Rio de Janeiro, le directeur de la FRMA, Chakib Filali Adib, a déposé une plainte pour sévir contre le dopage. L’action en justice a abouti à six arrestations, selon l’agence internationale AP. «C’est la troisième plainte déposée par la Fédération depuis 2008» lance d’entrée de jeu Abdeslam Ahizoune. «C’est une plainte contre X qui vise à sanctionner surtout ceux qui font commerce des produits dopants, car les athlètes sont systématiquement contrôlés et sanctionnés lorsque les contrôles se révèlent positifs», révèle notre source.

Selon le président de la fédération, la première plainte a eu lieu en 2008. S’ensuivra une autre en 2012. «Depuis 2013, la Fédération a accentué le contrôle et les sanctions.» Et de conclure : «Il faut savoir que c’est un phénomène qui existe dans le monde entier et qui ne concerne pas que la discipline de l’athlétisme. La Fédération royale marocaine d’athlétisme a toujours mené une lutte sans merci contre le dopage.»

article suivant

Maroc-Ethiopie: Le mégaprojet d'usine d'engrais à 3,7 milliards de dollars officiellement scellé