Les véhicules d'occasion qui ont le plus la cote au Maroc

Une étude sur le marché en ligne de l'automobile sur la période 2014-2016, publiée par Avito, démontre une tendance d'achat des marocains pour les marques françaises Renault, Peugeot et allemande Volkswagen.

Par

Crédit : Y Toumi

Avito, l’un des plus grands sites d’annonces au Maroc et membre du groupe norvégien Schibsted Media Group, a publié une étude complète sur le marché en ligne de l’automobile. Elle donne de précieux renseignements sur les comportements d’achat des Marocains. Selon ce baromètre, qui se concentre sur la période 2014-2016, 1,2 million de voitures ont été mises en vente. Pendant le premier semestre 2016, plus de 78 200 véhicules ont ainsi été proposés à la vente chaque mois, contre 56 000 en 2015 et 22 400 en 2014. Ce classement donne une bonne idée des tendances prisées du marché, Avito étant une plate-forme de choix pour la revente des produits d’occasion au Maroc.

Les marques françaises Renault, Peugeot, et allemande Volkswagen arrivent en tête des marques les plus populaires, avec respectivement  14 435, 11 414 et 10 204 annonces en ligne lors du premier trimestre 2016.

Toutefois, c’est un modèle allemand, la Golf, qui domine les annonces en ligne avec (5 132 annonces) lors des trois premiers mois de l’année en cours. La Logan arrive en seconde position avec  3 276  annonces, suivie de la Renault Kangoo, avec 3 203 annonces.

L’étude indique également que sur la période 2014-2016, les mots-clés les plus recherchés sur Avito sont «205», suivi de «Dacia», «Mercedes», «Kangoo», «206», «Clio» et «Golf», qui complète le top 7.

De même, le document révèle que sur la même période, 75% des voitures ont été mises en vente pour un prix en deçà de 100 000 dirhams. 43% d’entre elles ont entre 4 et 9 ans. Casablanca s’impose comme le premier terrain de vente des véhicules sur Avito. La Métropole recense plus de 34% des annonces, suivie de Rabat (12,4%) et Marrakech (7,2%).

article suivant

Débat présidentiel : les punchlines de Donald Trump et Joe Biden