Ali Yazghi désigné à la tête du nouveau parti Al-Badil Démocratique

Ali Yazghi a été désigné à la tête du nouveau parti fondé par d'anciens militants USFP. Il reprend le flambeau de feu Ahmed Zaidi.

Par

Ali Yazghi, coordinateur national du PAD, crédit : Tniouini

Après des mois de doute, le parti Alternative Démocratique (PAD, Badil pour les connaisseurs) a tenu, samedi 8 mai à la salle Abderahim Bouabid à Mohammadia, son congrès constitutif sous le signe «La confiance en le peuple est l’alternative». Ce rendez-vous, qui devait avoir lieu janvier 2016, a été ajourné à maintes reprises en raison de luttes de positions entre les fondateurs de la formation naissante. Le congrès a été marqué par l’absence de Tarik Kabbaj, Abdelali Domou et Ahmed Réda Chami, principaux initiateurs du projet, même si l’absence de ce dernier était fortement attendue dans la mesure où il avait pris ses distances depuis plusieurs mois.

Sans passer par les urnes, Ali Yazghi, qui n’est autre que le fils de l’ex-Premier secrétaire de l’USFP Mohammed Yazghi, a été désigné «coordinateur national» du nouveau parti, constitué principalement du courant «Ouverture et Démocratie» de feu Ahmed Zaidi, qui avait fait scission de l’USFP. Selon le site Ihata.ma, plusieurs congressistes ont contesté la désignation d’Ali Yazghi. «Tous les partis passent par cette étape (…) il était difficile d’organiser des élections, alors que l’on est juste au début» nous confie en off un membre du bureau national, pour qui il s’agit de «contestations normales qui ont émané de membres de Salé, qui estiment ne pas être suffisamment représentés». La désignation d’Ali Yazghi a été approuvée «par l’ensemble des congressistes (…) le choix de la concertation était décidé avant le congrès».

Le PAD s’inscrit dans une ligne politique de gauche, «contre les deux droites islamiste et “celle du Makhzen” menée le PAM» nous détaille notre source. En termes d’alliances, la Fédération de la gauche démocratique (FGD) proclamant le même choix, celui de la «troisième voie», pourrait être un allié du PAD, «tous les partis de gauche qui ont une indépendance de décision sont nos alliés comme le PPS et la FGD», nous affirme la même source.

article suivant

RAM : reprise des vols directs avec Miami et Doha en décembre