Moga, un festival électro à Essaouira

Un nouveau festival électronique se tiendra à Essaouira en octobre. Entre héritage gnaoua et touche moderne, « Moga » voit progressivement le jour.

Par

Du 14 au 16 octobre, Essaouira accueillera un nouveau festival. Dédié aux musiques et cultures électroniques, « Moga » se veut le trait d’union entre cultures traditionnelles et électroniques. Au programme en journée, brunchs électroniques, ateliers pédagogiques, beach parties et installations vidéonumériques. Des rencontres entre musiciens gnaoua et producteurs électroniques auront lieu le soir venu, pour partager la recherche de l’état de transe. La nuit, direction les villas nichées sur les hauteurs de la vieille Mogador, pour faire la fête au son des labels internationaux et marocains qui feront défiler leurs porte-drapeau et leurs petits nouveaux.

« Le temps s’est arrêté à Essaouira, comme en témoigne son architecture. On ne pouvait pas arriver avec notre touche moderne en ignorant cet héritage », nous explique le DJ marocain Abdeslam Alaoui, aka Daox, pour justifier une programmation « à la fois électronique et ethnique ». C’est notamment avec son collectif Runtomorrow qu’il a participé à la réalisation de la seule Boiler Room marocaine en septembre 2014, où feu Maâlem Mahmoud Guinia côtoyait des DJ comme James Holden ou Floating Points à l’hôtel Fellah de Marrakech.

Pour Moga, Runtomorrow s’est associé il y a un an et demi à l’agence niçoise Panda Events, qui organise par ailleurs Les Dunes Électroniques au cœur du Sahara tunisien. « C’est un festival à la carte », nous explique Yan Degorce-Dumas, responsable de la communication de Panda Events. « Il y aura des moments gratuits, d’autres payants à des prix variables. Le spectateur, en fonction de ses gouts, de son temps, de ses moyens, choisit sa formule dans les différents lieux du festival, » précise-t-il.

La question de la programmation reste en suspens. « Nous continuons de réfléchir à une manière de donner du sens aux collaborations entre ces musiciens  », explique encore Yan Degorce-Dumas. « La programmation sera annoncée en trois phases. La première est prête et sera dévoilée le mois prochain, » nous assure Daox.

article suivant

Horst Koehler entame à Alger sa tournée, avant de se rendre à Rabat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.