Sothema investit 250 millions de dirhams dans des médicaments anticancéreux

Sothema investira 250 millions de dirhams en deux phases pour mettre en place son projet de fabrication et distribution de médicaments anticancéreux.

Par

Ibrance, le médicament prescrit dans la thérapie du cancer du sein, a profité de la plus forte baisse. Crédit: DR

Le projet industriel du laboratoire marocain Sothema en partenariat avec le russe Biocad va bon train. L’opérationnalisation du contrat de transfert de technologie conclut en mars dernier entre les deux partenaires pour la fabrication et la distribution de médicaments anticancéreux au Maroc et en Afrique Subsaharienne, attend le feu vert du ministère de la Santé. Selon les informations de Telquel.ma, Sothema a déposé son dossier au département de Houssain El Ouardi pour autorisation. « Nous attendons l’évaluation des équipes du ministère », nous confie Lamia Tazi, directrice générale de Sothema.

Ce projet industriel, qui a nécessité au laboratoire coté en bourse deux ans de négociation, se fera en deux phases, nous explique Lamia Tazi. La première phase nécessitera un investissement de 50 millions de dirhams. La deuxième phase sera en revanche beaucoup plus capitalistique et engagera 200 millions de dirhams. Côté financement, le laboratoire marocain prépare son dossier pour demander de l’aide à l’investissement mise en place par le ministère de l’Industrie dans le cadre du déploiement des écosystèmes pharmaceutiques. Cette aide au financement s’élève à 30% du budget d’investissement.