L’affaire du Caïd de Daroua déférée au parquet général

Alors que le juge d’instruction du tribunal de Settat vient de déférer l’affaire du Caïd de Daroua au parquet général, trois Moqaddem ont été relevés de leur fonction.

Par

justice
Image d'illustration Crédit: DR

Le juge d’instruction de Settat a déféré, le 14 avril, l’affaire du Caïd de Daroua soupçonné de harcèlement sexuel envers une femme mariée, devant le parquet général, rapportent nos confrères d’Alaoual.com. Ce dernier développement intervient au moment où trois Moqaddems (agents d’autorités, ndlr) ont été relevés de leur fonction par la préfecture de Berrechid.

Les agents d’autorité sont également poursuivis, en état de liberté, pour des affaires de corruption en lien avec les constructions anarchiques. Pour rappel, la présumée victimes du harcèlement sexuel est toujours poursuivie, en état de liberté, pour tentative de corruption tandis que son époux croupit toujours en prison.

article suivant

Exclu Qitab : "L’Idéologie Arabe Contemporaine", Abdallah Laroui réédité