Enquête: 41,7% des Casaouis sont déçus de la qualité de leurs logements

Crédit : Citizen59/Flickr.

Une enquête réalisée par le ministère de l’Habitat révèle que 86,5% des Marocains préfèrent acheter leur logement contre 13,3% qui choisissent la location, alors que 41,7% des ménages dans la région de Casablanca-Settat sont insatisfaits de leurs logements.

Le ministère de l’Habitat a présenté le 29 mars à son siège à Rabat les principaux résultats de l’étude relative à l’enquête nationale sur la demande en habitat. Les données de cette étude  réalisée par ledit ministère en partenariat avec le Holding Al Omrane et la Compagnie Générale Immobilière concernent 55 460 ménages (42 260 ménages en milieu urbain et 13 200 ménages en milieu rural) dans  28 grandes villes du royaume.

L’étude révèle que  le nombre de demandes en habitat au niveau national s’élève à plus de 1, 572 million d’ unités, dont plus d’1,3 million en milieu urbain. Ces demandes ne concernent pas les besoins en habitat, mais correspondent à la disposition d’acquisition d’un nouveau logement. Les motivations sont diverses et diffèrent d’un milieu à un autre.

Pour le milieu urbain, le changement du statut d’occupation est la première motivation avec (27%) suivie par les raisons familiales (24%) et l’insatisfaction du logement actuel (20%). Pour le  milieu rural, les raisons familiales sont les plus citées (35%), suivies par le changement du statut d’occupation du logement (16%) et l’insatisfaction du logement actuel (13%).

habitat

On constate aussi dans cette enquête  que plus 41,7% des ménages dans la région de Casablanca-Settat sont déçus de la qualité de leurs logements. Ce taux dépasse les 25% respectivement dans les régions de Tanger-Tetouan et l’Oriental.

Dans les régions de Fès-Meknès et Beni Mellal-Khénifra, ce taux évolue au-dessus des 21%, contre 18,5% dans la région de Rabat-Salé-Kenitra. Seule la région de Marrakech-Safi enregistre le taux le plus bas d’insatisfaits aux alentours de 10%.

habitat-0

L’étude révèle également que 86,5 % des demandeurs optent pour l’acquisition d’un bien immobilier alors qu’ils sont 13,3 % seulement des demandeurs qui choisissent la location.

L’enquête sur le parc de logement  révèle que cinq principales régions attirent 77,8 % de la demande globale exprimée, à savoir le Grand Casablanca-Settat (30,4 %), Marrakech-Safi (16,2 %) et Rabat-Salé-Kenitra (11,3 %), Tanger-Tétouan-Al Hoceima (10,5 %) et Fès-Meknès (9,4 %).

Untitled 12

La demande immédiate  des logements (étalée sur une année) représente 78 % de la demande totale exprimée, tandis que la demande différée (sur 5 ans) représente 22 %, note l’étude, relevant une grande préférence pour les logements avec 83 %, contre 17 % pour les demandes de lots de terrain. En outre, 45 % des demandeurs optent pour les appartements, 34 % pour les maisons marocaines modernes, 17,2% pour les lots de terrain et 1,3 % pour les villas.

Quant à la superficie du bien immobilier, elle est comprise entre 50 et 100 mètres carrés pour 80 % des logements demandés, tandis que la superficie de 42 % des lots de terrain demandés est comprise entre 80 et 100 mètres carrés.

Selon l’étude, 14,6% des potentiels acheteurs souhaitent acquérir un bien d’une valeur inférieure à 140 000 dirhams, 40,6% estiment pouvoir mettre 140 000 à 250 000 dirhams, 22,7%, de 260 000 à 400 000 dirhams, 17,6% iront jusqu’à 950000 dirhams et seulement 4,5% peuvent mettre plus d’un million.

De même  74,3% des demandeurs envisagent d’opter pour un financement différé combiné avec l’apport d’une avance et que 20,6 % préfèrent payer la totalité du bien. Les  marocains de la région Drâa Tafilalet (92,8% ) sont champions du mode de financement différé avec apport d’une avance.

Untitled 11
Par ailleurs, 80 % des demandeurs préfèrent l’achat du logement clef en main contre 12% qui optent pour l’achat sur plan.

habitat - 5

 

Par région, on note que  40 % des sondés dans les régions sud  privilégient les achats  sur plan alors qu’ils ne sont que 7% dans la région Grand Casablanca- Settat à opter pour ce mode d’acquisition.

habitat - 6

Les demandeurs questionnés ont un âge moyen de 43 ans et un niveau moyen d’instruction primaire et collégial, tandis que 76,6 % d’entre eux sont mariés et 83,4 pc des actifs occupés.

article suivant

Les vols à destination du Maroc suspendus pour deux semaines à partir du 29 novembre