Portrait: Hervé Renard, l'entraîneur qui a qualifié le Maroc à la CAN 2017

À peine désigné à la tête de la sélection marocaine, Hervé Renard a pu en deux matchs décrocher la qualification pour la CAN 2017. Zoom sur le coach des Lions de l'Atlas.

Par

Crédit: R. Tniouni

De modeste joueur à grand entraîneur.

Hervé Renard n’a jamais été un grand joueur. Le nouveau coach des Lions de l’Atlas, qui jouait comme défenseur, a passé l’essentiel de sa carrière dans les divisions inférieures et n’a qu’un seul match de Ligue 1 au compteur. Lorsqu’il raccroche les crampons, il passe ses diplômes d’entraîneur et débute son expérience sur le banc de touche du SC Draguignan. En 1999, il décroche la promotion en CFA (équivalent de la 4e division) du club. Il s’exile ensuite en Angleterre dans de petits clubs, notamment Cambridge United où il est entraîneur adjoint de Claude Leroy. Il le seconde ainsi à la tête de la sélection ghanéenne lors de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2008. Un premier pas en Afrique qui le mène ensuite aux commandes de la sélection zambienne avec laquelle il décroche le sacre continental en 2012. Avec la sélection ivoirienne, moribonde suite à son échec au Mondial 2014, il réalise la passe de deux en remportant la CAN 2015.

 » The white shirt  » .

Sa fameuse chemise blanche fait autant parler de lui que son parcours d’entraîneur. Une chemise qu’il porte à chaque match depuis 2010, estimant qu’elle lui porte bonheur. Superstitieux? Oui, et il l’avoue à la BBC:  » En 2010, nous [la sélection zambienne, ndlr] avons gagné notre premier match contre la Tunisie et je portais une chemise blanche. Le match suivant, nous avons perdu contre le Cameroun et j’avais mis une chemise bleue. » Chemise qu’il enlève complètement lors du sacre des Éléphants en 2015. Renard s’était également justifié auprès de L’Équipe:  » C’est drôle cette histoire de chemise. On m’en parle sans cesse. Quand je suis en Afrique du Sud, on dit, tiens c’est ‘The white shirt’” « .

La chemise enlevé en finale de la CAN 2015 avec les ivoiriens.
La chemise enlevé en finale de la CAN 2015 avec les ivoiriens.

Un caractère bien trempé.

Hervé Renard c’est également un caractère affirmé et un entraîneur qui a du mal à s’asseoir sur le banc de touche. Ainsi, lors d’une rencontre de la CAN 2012, le coach va même jusqu’à mettre un coup de poing à son défenseur Davies Nkausu. Durant la CAN 2015, alors que la Côte d’Ivoire est accrochée par le Sierra Leone (1-1), Hervé Renard, en colère contre ses hommes, explose une chaise dans les vestiaires lors de la pause. Message reçu 5 sur 5. Les Éléphants finissent par remporter le match 5-1.  » Parfois, quand je revois les images, je me dis que je ne dois pas me comporter comme ça, mais je suis pris dedans, ce n’est pas volontaire « , confiait le nouveau coach des Lions de l’Atlas au journal L’Équipe en novembre 2015.

Mais un grand sensible.

Derrière l’image de l’entraîneur qui hurle sur ses joueurs se cache un homme au cœur tendre, marié à une Sénégalo-Zambienne avec qui il a une petite fille. Fils unique, ses parents divorcent alors qu’il a 9 ans. Très attaché à sa maman qui travaillait dans la restauration, Hervé n’a pu retenir son émotion en l’évoquant durant une interview accordée au site L’Equipe.fr:  » C’était une maman qui, comme certaines mamans, vit seule avec son fils, qui travaille, a deux emplois et qui a tout fait pour que son fils soit bien élevé, et elle a tout fait… ».  Il fond en larmes, garde le silence le temps de se reprendre et renchérit:  » Elle a tout fait pour moi, mais elle est toujours là, elle m’a donné l’éducation qui m’a permis d’être ce que je suis « .

article suivant

PLF et nomination d’ambassadeurs au menu du Conseil des ministres présidé par Mohammed VI