Pour un membre du PJD, le changement d'heure entrave la sexualité des Marocains

Le changement d’heure affecte les habitudes des couples selon Ahmed Choukairi Dini.

Par

Ahmed Choukairi Dini. Crédit DR

Le changement d’heure, opéré dans la nuit du 27 mars, ne cause pas que des problèmes de sommeil. Selon les publications Facebook d’ Ahmed Choukairi Dini, prédicateur du Mouvement unicité et reforme (MUR, bras associatif du PJD), le passage vers l’heure d’été « compromet la religion et la vie  ».

Pour étayer son propos Dini, qui est également membre du Conseil national du PJD, affirme que le passage vers l’heure d’été met en danger « les relations sexuelles des couples  ». Car, selon le représentant du MUR, le meilleur moment pour les élans d’affection se situe « après la prière d’Al-Fajr (à l’aube, ndlr) ou  après la prière d’Al-‘Ichaa  (prière du soir, ndlr)  ».  Le décalage de l’heure de cette prière, qui se situe désormais vers 22 heures,  suscite plusieurs interrogations pour Ahmed Choukairi Dini «  Deux heures avant minuit que peut-on faire ? Regardez les informations ? Faire la prière, faire l’amour ou se laver ? ».

Le  changement d’heure affecte également les matinées du représentant du Mouvement unicité et réforme. Selon Dini, la prière d’Al Fajr, qui se termine désormais aux environs de 6h45 confronte les couples à plusieurs choix : « Faut-il préparer le déjeuner ? Faut-il préparer les enfants ? Ou avoir une relation sexuelle et prendre une douche ? »  La publication Facebook d’Ahmed Choukairi Dini a été partagée plus d’une centaine de fois sur le réseau social de Marck Zuckerberg.

article suivant

La polémique autour du collaborateur violent de Macron enfle

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.