Les mystérieuses excuses présentées par Ban Ki-Moon au Maroc

Lors d’une une émission diffusée sur la chaine allemande DW, le porte-parole du gouvernement a affirmé que Ban Ki-Moon s’est excusé auprès de Mezouar pour son utilisation du terme « occupation ».

Par

Salah Eddine Mezouar et Ban Ki Moon au siège des Nations Unis. DR

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement Mustapha El Khalfi a affirmé, dans une émission diffusée par la chaîne allemande DW et publiée sur youtube le  19 mars dernier, que le secrétaire général des Nations Unis Ban Ki-Moon s’est excusé, lors de la rencontre qui l’a opposé à Salaheddine Mezouar à New York, pour avoir utilisé le terme « occupation » en qualifiant la souveraineté du Maroc sur le Sahara.

Problème : ces excuses, si excuses il y a, n’ont jamais été prononcées officiellement par Ban Ki-Moon. Et c’est  ce que regrette d’ailleurs Mustapha El Khalfi dans sa sortie médiatique sur la chaîne allemande. « Ban Ki-Moon a formulé des excuses pour avoir utilisé le mot occupation lors de sa rencontre avec le ministre des Affaires étrangères. Ça aurait été mieux s’ils les avaient formulé officiellement », a regretté le porte-parole du gouvernement. Véridiques ou pas ? Ces excuses, même si elles ne sont pas officielles, semblent avoir été sérieusement prises en compte par le gouvernement marocain, en attendant, peut-être, une nouvelle réaction du chef de l’ONU.