Affaire Kia : Amine Belkhouya sort de prison

Ce 16 mars, le président de la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Casablanca a décidé de la mise en liberté de Amine Belkhouya, ancien patron de Kia Motors Maroc. Explications.

Par

Après près de deux années en détention préventive, depuis avril 2014, Amine Belkhouya quittera sa cellule du centre pénitencier de Oukacha à Casablanca. Le juge Belhmidi vient de prononcer son jugement. L’ex patron de Kia Motors Maroc était poursuivi par Attajariwafa bank, la Banque Centrale Populaire et le Crédit Agricole pour abus de confiance, escroquerie et dilapidation d’objets gagés. Ce 16 mars, le tribunal s’est déclaré incompétent sur le dossier de la Banque Centrale Populaire, puisque l’affaire suit son cours devant la cour d’appel du tribunal de commerce de Casablanca. Le Crédit Agricole a  retiré son action à l’encontre de Belhkouya durant cette audience. Quant à Attijariwafa bank, les avocats de la banque ont arraché au juge une peine de prison d’un an et demi et une amende de 300 000 dirhams.

Quant à l’affaire opposant Amine Belkhouya à la société City Cap, filiale du Theora holding, appartenant au prince Moulay Ismaïl, la cour a reconnu l’innocence de Belkhouya. A ce propos, rappelons que la défense de Belkhouya a demandé au tribunal de statuer sur ce dossier, qui s’était soldé par le retrait de la plainte de City Cap. Belkhouya avait été poursuivi pour abus de confiance.

article suivant

Hammouchi a reçu le chauffeur du triporteur agressé par un policier

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.