Des sit-in d'enseignants stagiaires dispersés par la police à Kénitra et Meknès

Deux sit-in d’enseignants stagiaires ont été dispersés par la force à Kenitra et Meknès, faisant une quarantaine de blessés selon les organisateurs.

Par

Un enseignant stagiaire blessé. DR

Les forces de l’ordre ont procédé, le 14 mars, à une dispersion par la force de deux sit-in d’enseignants stagiaires à Kenitra et Meknès.  Ces interventions des forces de l’ordre ont fait 40 blessés dans les rangs des manifestants à Kenitra et cinq à Meknès selon Salaheddine Benhmimou, chargé de la communication au sein de la Commission nationale des professeurs stagiaires. La réaction des enseignants stagiaires n’est pour le moment pas connue. « On réagira à la violence des autorités au cours du Conseil national préparatif de la marche du 26 mars » nous explique Benhmimou, sans plus de détail. Aucun bilan de source indépendante n’a été établi.

Pour l’heure, le dossier revendicatif des enseignants stagiaires est au point mort.

article suivant

Horst Koehler entame à Alger sa tournée, avant de se rendre à Rabat

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.