Moins de 40 % de participation à la grève, selon les autorités

Le taux de participation à la grève générale du 24 février avancé par les autorités est deux fois moins important que celui annoncé par les syndicats.

Par

Marche des syndicats - Crédit: Yassine Toumi

Le taux provisoire de participation à la grève générale qui s’est tenue le 24 février est de 39 % dans le secteur public et de 4,8 % dans le privé, selon des données des services administratifs des ministères de la Fonction publique et de l’Emploi, a indiqué le  ministre de la communication relayé par l’agence MAP.

Mustapha El Khlafi a affirmé à la sortie du conseil de gouvernement que les services publics ont fonctionné de « manière normale » lors de cette grève. Le gouvernement garde la même posture en assurant que le dialogue social n’est pas interrompu. D’après le porte-parole du gouvernement, la grève du 24 février n’était pas justifiée étant donné que la réforme des retraites (nécessaire du fait du déficit de la caisse et des projections démographiques) a fait l’objet de plusieurs discussions avec les syndicats.

Le jour même de la grève générale, les syndicats ont pour leur part annoncé un taux de participation de 84 %, qualifiant cette mobilisation de « grand succès ».

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.