SNI : Une employée d'Optorg appelée à la rescousse

Le groupe SNI prospecte au sein de ses filiales pour dénicher les profils de communicants pour mener campagne à l'étranger. C'est le cas, avec Stéphanie Erbs du département communication de la filiale française du holding royal, Optorg. 

Par

Mounir Majidi. Crédit : DR

Une visite de journalistes français, les 8 et 9 février derniers aux parcs éoliens de Tarfaya et Akhfennir, gérés par la filiale énergétique du groupe, Nareva, interpelle. La lettre d’information Maghreb Confidentiel qui donne l’information, précise que Pierre Giacometti, spin doctor de l’ancien président français, Nicolas Sarkosy a été derrière cette opération de communication.  Il n’est autre que l’un des protagonistes de l’affaire des sondages de l’Elysée. Depuis 2012, il est mis en examen pour « recel de délit de favoritisme  ». En clair, il est soupçonné d’avoir bénéficié de marchés d’études et de sondages sans se soumettre à la procédure des appels d’offres.

Autre fait. L’article de Maghreb Confidentiel relève la présence durant cet événement de Stéphanie Erbs, présentée comme « une communicante de la SNI » et celle qui contribue à « soigner l’image » de Mounir Majidi, secrétaire particulier du roi Mohammed VI et qui veille sur le holding royal. Si Stépahnie Erbs est méconnue au Maroc, c’est parce qu’elle travaille depuis 6 ans dans le  département communication d’Optorg, la filiale française de la SNI, spécialisée dans l’équipement industriel et automobile.  Elle y officiait aux côtés de Hassan Ouriagli, avant qu’il ne soit nommé en 2014 Président Directeur Général de la SNI.  Elle cumule 14 années d’expérience dans les départements communication de groupes internationaux aux sièges parisiens comme l’Oréal, Progosa et actuellement Optorg. Au sein de cette dernière, elle s’occupe de la conception et de la mise en œuvre de la politique de communication interne et externe. Alors qu’elle était en poste au sein du groupe Progosa, spécialiste des services portuaires et logistiques en Afrique, de 2005 à 2008, elle lance une société de communication, S.E Communication. Une entreprise qui ne sera radiée du registre de commerce français qu’en mars 2013.

article suivant

Doléances financières des médecins privés : où en sont les négociations avec le ministère ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.