L'avenir de la gouvernance d'internet se jouera peut-être à Marrakech

Du 5 au 10 mars, la ville ocre accueillera le 55e congrès de l'ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers), attendu avec impatience par les observateurs du monde entier.

Par

AFP

Profane d’internet, le nom de cet organisme ne vous dit surement pas grand-chose. Mais sachez que l’ICANN, cette autorité de régulation de l’Internet, a un poids très important dans le monde entier. C’est elle qui gère l’attribution des noms de domaines et administre l’adressage IP et le système DNS. En 2010, l’ICANN avait été accusée par l’opinion publique d’avoir été à l’origine du blocage du site Wikileaks.

Si tous les projecteurs sont tournés vers ce 55e congrès, c’est parce qu’il pourrait sonner la fin de l’influence du gouvernement américain sur cette autorité. L’ICANN a en effet été fondée en 1998 à la suite d’une directive du département du Commerce des États-Unis, et fonctionne toujours sur la base d’un contrat avec le gouvernement américain. « C’est une épée de Damoclès, ou plutôt une laisse qui permet de s’assurer que l’ICANN veille d’abord aux intérêts américains. En 2014, l’administration de Barack Obama a toutefois annoncé qu’elle allait renoncer à ce moyen de pression, et laisser l’ICANN gérer en autonomie les fonctions de l’IANA, sans contrat »explique le site Numerama.com, dans un article consacré à la rencontre de Marrakech« C’est là tout l’enjeu du congrès de Marrakech, qui doit permettre de réaliser enfin cette transition déjà annoncée pour 2015, et finalement repoussée », poursuit l’article.

 

article suivant

Le pape François bientôt en visite officielle au Maroc ?

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.