Un imam attribue le récent tremblement de terre d'Al Hoceima à la « consommation de produits illicites » au Maroc

Des propos qualifiés de dangereux par la parlementaire Khadija Rouissi.

Par

Photo d'illustration. Crédit: DR
Photo d'illustration. Crédit: DR

Quand la sismologie et la météorologie rencontrent la consommation de drogue. Lors de l’habituel prêche du vendredi, un imam de Salé s’est exprimé sur le récent tremblement de terre qui a frappé le Rif. Selon le religieux, ce séisme est une punition divine pour une région qui, selon lui, est connue «  pour son trafic et sa consommation de produits illicites » ainsi que d’alcool. L’imam attribue la vague de sècheresse qui a récemment  touché le royaume aux mêmes raisons.

Des propos qui ont choqué la parlementaire Khadija Rouissi qui a dénoncé ce discours chez nos confrères de Lakome :« il faut que le ministère des Habous questionne cet imam sur ces propos prononcés lors d’un prêche de la prière du vendredi. Ces déclarations portent atteinte à la population du Rif et à tous les Marocains  qui sont tous victimes de la sécheresse ». Selon la représentante du PAM, le «  ministre des Habous Ahmed Taoufik doit prendre les mesures nécessaires contre plusieurs imams qui prononcent ce genre de discours et associent la religion à la politique tout en ayant des messages obscurantistes ».

article suivant

Mohammed VI en visite officielle au Soudan en octobre

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.