Benkirane s'exprime sur la sacralité du roi

L’actuel chef du gouvernement voulait réviser un article de la Constitution concernant le souverain lors de l’élaboration du texte.

Par

Crédit: Rachid Tniouni
Crédit: Rachid Tniouni

Lors de son intervention à la cérémonie d’ouverture de l’université annuelle du PPS, le 30 janvier, le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane est revenu sur l’élaboration de la Constitution de 2011. « Quand il y avait les propositions pour la constitution, j’ai demandé au conseiller du roi Mohamed Mouatassim de dire au souverain que la phrase comportant « la personne du roi est sacrée » nous dérangeait en tant que parti. Après cet épisode, le roi a même dit un jour que la sacralité est à Dieu et que le roi est citoyen », a confié le chef du gouvernement.

Pendant son discours, le leader du PJD a également évoqué sa relation avec Nabil Benabdellah.  « Ma relation avec Nabil Benabdellah date d’avant la constitution de ce gouvernement. Pendant les manifestations du mouvement du 20 février en 2011, j’ai reçu une invitation à dîner de la part de Nabil Benabdellah et de Mohamed Sbihi (ndlr. Actuel ministre de la Culture) pour savoir si oui ou non, nous allions participer aux manifestations du mouvement. Après une longue concertation, nous avons décidé de ne pas y participer », a déclaré le chef du gouvernement.

 

 

 

 

article suivant

Témoin d'un réchauffement avec la Mauritanie, Hamid Chabar rencontre le président Ould Abdelaziz   

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.