Le Maroc interdit l’importation de la volaille française… sauf des poussins

Face à l’épidémie de grippe aviaire qui frappe la France, l’ONSSA interdit l’importation de volaille en provenance de l'hexagone.

Par

Crédit : Jibi44/Wikipedia.

Le Maroc ne peut pas se passer des poussins reproducteurs français. Face à l’épidémie de grippe aviaire qui sévit en Europe, l’ONSSA (Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires) décide donc d’interdire la volaille française, mais de laisser passer les poussins, sous certaines conditions bien sûr, explique l’office dans un communiqué daté du 28 janvier.

Est suspendue toute importation de « volailles et produits dérivés », pour éviter l’arrivée de la maladie sur le territoire national, sur lequel pour le moment n’ont été enregistrés que des cas de virus faiblement pathogène. La même décision avait déjà été décrétée en décembre 2015.

Mais étant donné l’importance de l’approvisionnement des poussins reproducteurs français pour le secteur avicole marocain (60 % des besoins), l’ONSSA a mis un dispositif particulier pour ce produit. Seuls ceux provenant des élevages situés à plus de 100 kilomètres d’un foyer d’influenza aviaire sont acceptés sur le territoire. Et une fois arrivés, ils sont soumis à un contrôle et sont ensuite surveillés par des vétérinaires agréés.

L’ONSSA tente de rassurer, les cas détectés au Maroc ne concernaient pas le virus hautement pathogène, mais un autre, « facile à maîtriser » et qui « ne constitue aucune menace pour le consommateur ».

article suivant

19 septembre : 40 décès et 2.552 nouveaux cas de contaminations au coronavirus