Affaire du "cadeau": Saham gèle la convention avec le ministère de l'Agriculture

Affaire du "cadeau": Saham gèle la convention avec le ministère de l'Agriculture

Coup de théâtre : Saham a décidé de "stopper l'application" d'une convention la liant au département de l'agriculture, sur fond de polémique sur un éventuel conflit d'intérêt entre les ministres et businessmen Akhannouch et Elalamy.

Par

Moulay Hfid Elalamy © Yassine Toumi

L’assureur Saham a annoncé dimanche 24 janvier avoir gelé l’application d’une convention récemment signée le liant au ministère de l’Agriculture, en réaction à une polémique naissante sur un éventuel conflit d’intérêt.

« Au regard de la polémique infondée engendrée par la signature de cette convention, SAHAM Assurance décide de stopper l’application de la convention, en attendant l’adhésion à ce produit de l’ensemble des autres compagnies intéressées, suite à l’appel lancé par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime », a annoncé l’assureur via un communiqué parvenu à notre rédaction.

La convention signée le 20 janvier 2016 entre Saham, fondée par l’homme d’affaire et ministre de l’Industrie Moulay Hafid Elalamy et le ministère de l’Agriculture, dirigé par le ministre et homme d’affaires Aziz Akhannouch, avait été critiquée. Le député USFP  Mehdi Mezouari a dénoncé un « cadeau » offert par Aziz Akhennouch à son collègue au gouvernement.

« Taemine Al Mahssol », un produit d’assurance qui garantie les récoltes contre les risques climatiques, était jusque-là assurée par la Mamda, une assurance publique. Ce produit est subventionné: l’État contribue au financement de cette offre à travers une subvention qui peut atteindre 90 % de la prime.

Contacté par Telquel.ma, une source au gouvernement qui s’est toutefois exprimée en off, avait dénoncé pour sa part une tentative de «politiser une affaire très simple ». Dans son communiqué, Saham explique que la « convention est ouverte à tous » et assure avoir « pris l’initiative de proposer au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime une convention similaire à celle signée avec la MAMDA ».

La Fédération marocaine des sociétés d’assurance et de réassurances, qui regroupe les professionnels du secteur, a de son côté émis un communiqué le 24 janvier, dans la foulée de celui de Saham. Il y est précisé que « d’autres acteurs vont manifester, dans les plus brefs délais, leur volonté de signer avec le ministère des conventions similaires ».

  Lire aussi: Moulay Hafid Elalamy a-t-il bénéficié d’un « cadeau » d’Akhannouch?

L’intégralité du communiqué de Saham : 

SAHAM Assurance a signé le 20 Janvier 2016 une convention avec le Ministère de l’Economie et des Finances et le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime, pour le lancement d’un nouveau produit d’assurance agricole couvrant les risques climatiques.
La première convention du genre a été signée en 2011 entre le Ministère de l’Economie et des Finances, le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime et la MAMDA. Elle stipulait clairement dans son Article 13, l’ouverture de cette convention aux autres assureurs. Extrait de la convention : « la MAMDA […] s’engage à entreprendre les démarches nécessaires, afin de proposer aux autres assureurs du marché marocain, d’adhérer à ce produit ».
C’est donc bien une convention ouverte à tous. L’accès à ce secteur nécessite un accord préalable (sous forme de convention) des Ministères concernés, pour assurer la préservation des intérêts des agriculteurs.
SAHAM Assurance a pris l’initiative de proposer au Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime une convention similaire à celle signée avec la MAMDA mais intégrant plusieurs nouveaux avantages pour l’Etat, comme la baisse du coût de la réassurance de 40 Millions de dirhams par an et l’élargissement de la distribution de ce type de produit, en s’appuyant sur le réseau de SAHAM Assurance de 425 agents, représentant le plus large du secteur des assurances et réparti sur l’ensemble du Royaume.
Pour rappel, la subvention prévue pour ce type de produit est destinée à l’agriculteur, dès lors qu’il choisit un assureur conventionné et qu’il souscrit à un produit d’assurance couvrant les risques climatiques.
Au regard de la polémique infondée engendrée par la signature de cette convention, SAHAM Assurance décide de stopper l’application de la convention, en attendant l’adhésion à ce produit de l’ensemble des autres compagnies intéressées, suite à l’appel lancé par le Ministère de l’Agriculture et de la Pêche Maritime.
Cette décision de SAHAM Assurance, opérateur national de référence, côté à la bourse de Casablanca, est motivée par sa volonté de contribuer de façon constructive, à la réussite de la libéralisation de ce secteur.
Ahmed Mehdi TAZI
Président Directeur Général SAHAM Assurance

article suivant

Mohammed VI fait le point sur le remaniement avec El Othmani

Engagez-vous à nos côtés, pour un journalisme indépendant et exigeant.
Abonnement 100% numérique.

Tout TelQuel en illimité

Accédez à tous nos articles sur
ordinateur, tablette et mobile.

Les alertes confidentielles

Recevez par mail, les informations
confidentielles, en avant-première.

Le magazine en numérique

Recevez le magazine TelQuel en format
numérique en avant première.

Abonnement 100% numérique, à partir de 10DH le premier mois, puis 49DH par mois.